topblog Ivoire blogs

lundi, 21 septembre 2015

Scandale/ Côte d'Ivoire: Invité à un colloque en France sur l’avenir du Franc CFA, Aboudramane Sangaré interdit de quitter Abidjan

sangaré Convention-FPI-0017(1)_3.jpg

Le Senat Français a abrité le 17 septembre dernier, un colloque international sur l’avenir du franc CFA, organisé les fondations Gabriel Péri, du parti communiste français, et Rosa Luxemburg d’Allemagne.
Au nombre des communicateurs dont certains sont arrivés d’Afrique, figurait le vice-président du FPI, Aboudramane Sangaré. Ce dernier n’a pu effectuer ce déplacement pour des raisons qu’a bien voulu expliquer le directeur du bureau de Bruxelles de la fondation Rosa Luxemburg, Claus-Dieter König, en ces mots : « Nous attendions M. Aboudramane Sangaré, le vice président du Front Populaire. Mais, l’ambassadeur de France à Abidjan, M. Georges Serre, nous a informés que le ministère de la justice de Côte d’Ivoire n’autorisait pas M. Sangaré a quitter le territoire national à cause du fait qu’il fait l’objet d’une information judiciaire. Il est en liberté mais il parait qu’un acte de dépôt risque d’être émis dans les délais ». De ce fait, il est revenu au Pr Raymond Koudou Kessié, dépêché par Aboudramane Sangaré, de répondre à cette invitation du parti communiste français. « Il m’a été demandé de prendre la relève du ministre Aboudramane Sangaré , empêché de sortir de Côte d’Ivoire parce que prisonnier politique du régime Ouattara. C’est ce qu’il faut avoir a l’esprit. Prisonnier politique, donc en ce moment encore sous la menace d’une arrestation aux frontières s’il venait à en sortir. Donc je le remplace en tant que militant du FPI puisqu'il y a eu un mandat express du président Sangaré pour être à ce colloque, mais en même temps en tant que proche collaborateur à l’époque du président Laurent Gbagbo ». « La place du Franc CFA dans la stratégie de pouvoir du président Laurent Gbagbo », tel est le titre de communication développée à ce colloque au nom d’Aboudramane Sangaré par l’ancien ambassadeur de la Côte d’Ivoire en France, Pr Raymond Koudou Kessié.

Blaise BONSIE

 

13:21 Écrit par Lavane Murphy dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Scandale: Ouattara dit ignorer qu'Assoa Adou est en prison

ado indenie.jpg

Alassane Dramane Ouattara lors de sa visite d’Etat dans l’Indénié-Djuablin, a affirmé n’être pas au courant que le Ministre Assoa Adou était en prison.

L'ex-ministre Assoa Adou étant originaire de la région de l'Indenie-Djuablin que le chef de l'Etat ivoirien vient de visiter, son nom a été évoqué notamment dans une question d'un journaliste lors de sa conférence de presse de samedi.
C’est alors qu’Alassane Ouattara a marqué sa surprise de savoir que le directeur de campagne de Laurent Gbagbo à la présidence du FPI était en prison: « Dans le cas d’Assoa Adou, je ne sais pas. Il est toujours au Ghana je crois ou bien il est là ? Vous savez, c’est la preuve que je ne m’intéresse pas aux cas particulier. Je pensais d’ailleurs qu’il était au Ghana, bon on me dit qu’il est ici. Il est en liberté ou il est en prison ? » [Il se tourne vers Hamed Bakayoko qui lui dit que Assoa Adou est à la Maca]. « Ah bon, il est à la Maca. Voyez ! Je ne suis pas, ne pensez pas que le président est là en train de traquer, telle personne et la mettre en prison. Non, ce n’est pas mon tempérament. Moi j’aimerais que tout le monde soit en liberté. Mais il y a des institutions, il y a les ministères, chacun fait son travail. Si ces personnes en rentrant commettent un certain nombre de délits, bien sûr, ils doivent passer devant le juge, les tribunaux », dira le chef de l'Etat ivoirien.

Eric Lassale

 

13:18 Écrit par Lavane Murphy dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Sous la pression de ses opposants, Dramane Ouattara fait du chantage et menace de tranférer Simone Gbagbo à la CPI

Le-chef-de-l’Etat-déclare-la-guerre-à-l’opposition-voici-ce-qui-va-faire-chuter-Ouattara.jpg

Transfèrement de Simone Gbagbo à la CPI: La Côte d’Ivoire «espère continuer de résister»

La Cour pénale internationale (CPI) continue de réclamer l’ex-Première dame Simone Gbagbo quasiment tous les trois mois, a révélé, samedi, le Chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara qui « espère » pouvoir «continuer de résister ».

(…) J’en appelle à la paix, au pardon mais la justice doit faire son travail. Pour Simone Gbagbo, nous résistons autant que nous pouvons, malgré les appels de la CPI »n, a déclaré M. Ouattara au cours d’une conférence de presse-bilan d’une visite d’Etat de 72 heures dans la région de l’Indénié-Djuablin, (210 km à l’Ets d’Abidjan).

« A l’impossible nul n’est tenu », a-t-il poursuivi, en ajoutant que « j’espère que nous pourrons continuer de résister parce que la CPI continue de la (Simone Gbagbo) réclamer quasiment tous les trois mois ».

« Tout le monde sait qu’elle a joué un rôle néfaste dans cette crise. (…) Nous préférons la juger ici en Côte d’Ivoire comme tous les autres à venir parce qu’en réalité nos tribunaux sont capables de juger tous les ivoiriens en Côte d’Ivoire maintenant », a conclu le chef de l’Etat ivoirien.

L’ex-première dame Simone Gbagbo a été condamnée en mars dernier par la justice ivoirienne à 20 ans de prison ferme pour «attentat contre l’autorité de l’Etat» et «participation à un mouvement insurrectionnel».

 

Son époux Laurent Gbagbo est pour sa part détenu à la CPI depuis fin novembre 2011 après la crise postélectorale qui a fait plus de 3000 morts de décembre 2010 à avril 2011. Il est en attente de l’ouverture de son procès en novembre prochain. Ce procès doit s’ouvrir conjointement avec celui de son ex-ministre de la jeunesse, Charles Blé Goudé, également détenu par la CPI.

LS/APA

Source: APA

13:12 Écrit par Lavane Murphy dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg