topblog Ivoire blogs

jeudi, 21 janvier 2016

Le terrible virus Zika débarque aux États-Unis

1021115220.jpg

Le nombre de malades touchés par le terrible virus Zika, qui attaque le cerveau des nouveau-nés, ne cesse d’augmenter.

 

Le premier enfant touché par le virus Zika est né aux États-Unis, dans l'Etat de Hawaii, rapporte l'agence Associated Press. Selon le service médical local, la mère du nouveau-né aurait pu attraper le virus lors d'un séjour au Brésil l'année dernière et transmettre la maladie au fœtus.

À ce jour, le Brésil et plus généralement l'Amérique du Sud redoutent une épidémie. En effet, depuis quelques mois un moustique répand un terrible virus du nom de Zika. Contracté en cours de grossesse, il expose l'enfant à naître à de terribles lésions neurologiques qui peuvent même conduire à la mort du bébé.

En 2015, ce ne sont pas moins de 2.782 cas de microcéphalie (diminution du volume du cerveau) chez des tout-petits qui ont été enregistrés par les autorités contre 147 en 2014.

La microcéphalie entraîne des retards mentaux irréversibles et de nombreux enfants infectés sont encore susceptibles de décéder des suites de ce virus particulièrement dangereux.

D'après les estimations de l'Organisation panaméricaine de la santé (OPS), le virus Zika s'étendra dans toute l'Amérique latine, cependant le ministère uruguayen de la Santé tarde à lancer une campagne de prévention afin d'informer les habitants du pays sur le danger que ce virus représente et n'a fait que publier une annonce sur son site, rapporte le quotidien espagnol El Pais.

"Comme les habitants de l'Amérique latine n'ont pas par le passé connu ce virus, ils n'ont pas d'anticorps contre Zika, virus transmis par les moustiques à travers tout le continent", indique Marcos Espinal, chef du département des maladies infectieuses de l'OPS.

Bien que pour le moment, l'Uruguay n'ait pas encore enregistré de cas de la maladie, le Brésil, son pays frontalier, en compte environ 1,6 millions.

D'après le ministère brésilien de la Santé, l'île de Pâques (Chili), le Salvador, le Guatemala, le Mexique, le Paraguay, le Surinam et la Venezuela sont également en proie à ce virus.

Cette semaine, le premier cas a été diagnostiqué aux États-Unis. Le virus a été détecté chez un habitant du Texas revenu récemment du Salvador.

 

Le virus Zika, repéré pour la première fois en Ouganda en 1947, tire son nom d'une forêt située au sud de Kampala, la capitale de ce pays.Jusqu'à 2007 15 cas de contamination seulement ont été enregistrés en Afrique centrale, en Afrique du Sud, dans les îles de Micronésie ainsi que dans les îles Fidji, au Vanuatu et en Australie. En 2014, le virus a été détecté en Amériques du Nord et du Sud.

 

Éruption cutanée, fièvre, douleurs musculaires et articulaires, conjonctivite, maux de tête, tels sont les symptômes de Zika une fois qu'il a été transmis par le moustique.

À présent, il n'existe ni traitement spécial, ni vaccin contre la fièvre Zika. Le seul moyen de combattre la maladie est d'exterminer les moustiques qui transmettent le virus.



Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20160121/10211158...

18:00 Écrit par Lavane Murphy dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.