topblog Ivoire blogs

lundi, 18 janvier 2016

LES 3 OBSTACLES AU NOUVEL ORDRE MONDIAL

multi_socits_secrtes__le_code_des_illuminati_french__hdtv.jpg

 

Pour une seconde fois je vous écris monsieur le directeur de publication dans un courrier précédent qui date de près d’un an, je vous avais expliqué les bases du problème africain qui se résumait à la mort de Mouammar Al Kadhafi, de l’arrestation de Laurent Gbagbo.

Je le répète c’était les bases. Dans cette nouvelle adresse que je publie, je tenterai de vous détailler certaines profondeurs de ces conflits tout en préservant encore ma sécurité sous un pseudo. J’espère recevoir en retour votre compréhension de professionnel de l’info.

Le Colonel Kadhafi a su montrer au monde et à l’Afrique que tout développement et émergence est possible en comptant d’abord sur soi-même, ceci en utilisant intelligemment les richesses de son pays.

Le développement qui va suivre s’efforcera je le répète d’éclairer les opinions d’Afrique et du monde arabe via mes expériences et les missions effectuées quand je faisais partie des services occultes des illuminatis.

Les évènements qui se secouent depuis plus de deux ans les pays arabes et africains ne sont pas le fruit de révolution spontanée mais de révolution de labo fabriqué de toute pièce comme le VIH sida.

Pour le VIH Sida je ferais peut être un document là-dessus une autre fois.

Pour l’heure, je vous développerai les méandres de ces fabrications géostratégiques qui causent tant de malheurs dan le monde ; ceci s’articulera autour de 3 pays pivots afin de faciliter la compréhension de tous. Il s’agit de la Libye, de la ci et de la Syrie.

Ces trois pays à eux seuls deviennent les symboles historiques de lutte pour la liberté qui a favorisé la mise à nu du mensonge diabolique occidental destiné à déstructurer les états que les anciens maîtres ont choisi depuis les bureaux de washington, Londres, paris et tel-à-vive.

NB : avant tout propos, je voudrais m’insurger contre l’imposture d’un certain Adolphe Inagbé sur le site eburnienews.net et qui tente de s’approprier ma première adresse quant aux causes de la guerre en Côte d’Ivoire. Ce genre d’attitude ne rend pas service à votre engagement pour les libertés qui est un combat historique et vital. Je vous prie à l’avenir plus rigoureux et vigilant fin d’éviter que des personnes égocentriques viennent pervertir votre mission.

Merci de prendre en considération cette petite attention.

 

 

 

 

 

 

Sans tarder, je vais aller au sujet qui m’amène à vous adresser un nouvel écrit que je vous conseille de lire attentivement après celui que j’ai titré je le répète il y a près d’un an : Laurent Gbagbo face au nouvel ordre mondial (les chemins de la liberté partie 1).

14 sept 2001 : Camp David Maryland USA

La réunion qui se tient ce jour est capitale car le temps est compté quant à la mise en œuvre du plan initialement préparé qui vient d’aboutir à l’élément déclencheur c’est-à-dire les attentats de sept 2001. Je dis élément déclencheur parce que tout ce drame macabre a été conçu et planifié par la CIA (Central Intelligence Agencie) avec l’appui du FBI (Federal Bureau Investigation), du Military Intelligence­ 6 (Mi6) et le Mossad israélien aux ordres des illuminatis leurs maîtres et commanditaires. Cela sous le mandat de Georges W Bush, l’employé de service au titre de président des États-Unis d’Amérique.

Je vous explique : la conquête des zones eurasiennes et africaines est l’objectif stratégique des illuminatis depuis près de 40 ans. Mais face à tous ces objectifs, se dressent devant eux aujourd’hui 3 obstacles majeurs :

1er point : la Chine qui grignote lentement mais surement une part non négligeable du gâteau éco mondial c’est-à-dire le pétrole ; le gaz, le hitech, l’uranium et autres richesses naturelles.

2è point : les BRISC (Brésil, Inde, South Africa, Chine) qui deviennent un bloc antagoniste dérangeant, visant à faire fléchir leur pouvoir de domination qu’ils veulent sans partage.

3è point : le gd retour de la Russie sous la houlette de Vladimir poutine cet ancien lieutenant colonel de l’ex KGB du bureau de St Petersburg qui avec prouesse, a su par la ruse et la fermeté redonner à la Russie une grandeur à la Russie au delà de l’antécédente.

Cette histoire que le monde vit aujourd’hui a commencé sous l’administration carter qui a dirigé les e-u de 1977 à 1981, dans son sillage se trouve alors un certain (retenu bien ce nom) Zbigniew Brzézanski l’âme damnée de la politique américaine et un conspirateur diabolique de la pire espèce ; c’est lui qui a le génie malveillant d’inspirer les principales et pires méthodes servant les intérêts illuminatis partant de l’époque Jimmy Carter à celle de Barak Obama. Depuis la fin de la guerre froide, les peuples du monde pensaient afin arriver à la paix. Que non ! la paix n’est pas le but recherché par ces gens. Pas de guerre pas de vente d’armes et donc pas d’argent selon eux. Sans oublier que les pays concurrents pourraient émerger pour contrer les puissances nocives. Celui qui est apparu plus tard se trouve être la chine qui bien que doter d’une puissance militaire efficiente, a choisi le partenariat gagnant gagnant avec les pays du sud. Le cauchemar pour les illuminatis.

J’ai dit plus haut que les illuminatis se sont réunis à Camp David le 14 sept 2001 trois après les attentats terroristes à New York et à washington qui ont causé environ la mort de trois mille personnes.

Mais cette partie de l’histoire (11 sept 2001) s’est préparée pendant le mandat de William ‘’Bill’’ Jefferson Clinton à l’insu du monde et du peuple américain endormi par la temporaire santé éco voulue du pays. Pendant ce temps, la CIA finissait la préparation du terrorisme qui devait s’accomplir sous le mandat de George bush imposé aux américains. Comme je l’ai tjrs signifié, la manipulation des hommes est le jeu préféré des illuminatis dans leur marche vers totale du monde.

Tt s’est accéléré depuis la guerre froide où le combat contre l’union soviétique battait son plein. Le sieur Zbigniew Brzézinski qui était le conseiller à la sécurité nationale sous Jimmy Carter est l’instigateur du piège tendu à l’union soviétique d’alors en menaçant le régime afghan de destitution via une rébellion entretenue et appuyée militairement en douce par washington. L’union soviétique qui voyait alors son pré carré menacé se met envahir l’Afghanistan le 27 décembre 1979 tombant ainsi dans le piège de la CIA qui pouvait maintenant activer l’opération cyclone avec les moudjahidines contre mécréant soviétique. Après une longue guerre, les Soviétiques sont battus. Le but de tout cela au-delà du battage médiatique qui couvrait cette guerre, la tactique des illuminatis avec leurs membres les plus influents dans l’appareil gouvernemental américain tel le lugubre Zbigniew Brzézinski fut d’abord la suivante : mettre en œuvre le plan visionnaire  le choix de l’Afghanistan comme labo pour le développement expérimental de la gde guerre à venir en orient, le pays pachtoune représentant le terrain idéal. Recruter les désœuvrés de divers pays arabes les plus démunis fut la tâche première. Ceci accompli des guides religieux corrompus mais suffisamment influents pour les manipuler est copté par l’Arabie Saoudite. Ces guides comme par exemple les nommés Abdoul Rasoul Sayaf et Pir Sayyed amade Gailani sont chargés d’endoctrinés les recrues pour faire le djihad en Afghanistan contre l’infidèle soviet. En arrière plan la CIA a entrepris un immense trafic de drogue ‘est-à-dire de l’héroïne produite à partir du pavot cultivé à très gde échelle dans la zone très fertile en la matière partant du Pakistan en Afghanistan. Durant cette guerre, la CIA américaine produisait 60% de l’héroïne mondiale. Cet argent sale servira d’abord à financer les combattants moudjahidines et ensuite le refinancement de ces djihadistes rebaptisés plus tard Al-Qaïda c’est-à-dire la base en langue arabe. Oui chers amis Al-Qaïda est un pur produit de la CIA, Mi6 et du Mossad, arme redoutable des illuminatis.

Ensuite il fallut préparer le terrain pour la continuité du programme. Après la fin de l’union soviétique, il était temps de dérouler toute la machine. C’est-à-dire reconquérir l’Eurasie et l’Afrique. La chine voyant la défaite soviet, bien que n’étant pas vraiment en odeur de sainteté avec qu’elle en son tps, comprend qu’elle pourrait être la prochaine cible à déstabiliser. Vigilance donc la chine redouble d’ardeur pour conquérir l’éco partout où il faut afin de ralentir la voracité américaine tenue par leurs ennemis. Le marché choisi par la chine s’avère être le monde de demain avec qui il faudra commercer sur une base de gagnant gagnant si on veut stabiliser son éco sans avoir à faire face un jour à une révolution nationaliste. Ce marché dis-je s’avère être l’Afrique. La chine comprend qu’avec celle-ci, elle aura beaucoup à gagner sur le long le terme sans compromettre les intérêts autochtones. 

Les conflits sont ainsi évités dans l’intérêt de tous quoique…

Al-Qaïda étant créé la phase de test fut le conflit au Kosovo où il fallait aller soutenir les frères musulmans avec l’appui paternel du royaume d’Arabie Saoudite. Conflit qui a abouti au bombardement de l’OTAN qui mit réellement fin à la guerre morcelant ainsi toute la région en des territoires autonomes sous contrôle américain donc sous contrôle illuminati. Mais le plus important s’est matérialisé. Al-Qaïda est efficace mais pas encore médiatisé comme il faut.

Le 2è test fut l’attentat de la base américaine au Kenya le 7 aout 1998 en Nairobi et ensuite à Dar es Salam en Tanzanie. Pour les illuminatis, le bilan est satisfaisant : 213 morts en Nairobi et 11 autres en Tanzanie. La base (c’est-à-dire Al-Qaïda en arabe) est désormais opérationnelle pour être exploitée médiatiquement pour la cause. A washington, Tel Aviv et Londres la joie est gde ; l’on se congratule car le plan se déroule et les pauvres bougres djihadistes n’y voient que du feu, eux qui st manipulés par des guides islamiques au service des tenants du pouvoir financier occidental via les pétro dollars. C’est-à-dire les valets que st l’Arabie saoudite, le Qatar et autres monarchies ou sultanats du golfe.

Bill Clinton démocrate a été élu pour apaisé et faire oublié les périodes Reagan et bush père empreintes de conflits et guerres trop visibles aux yeux de l’opinion qui commençaient à se poser certaines questions. Mais en vérité ce que le monde ignore c’est que les mandats démocrates aux e-u servent à préparer les futures guerres selon les plans illuminatis. Les démocrates servent de somnifères aux populations qui naïvement croient en une accalmie sans imaginer un seul instant que ces périodes servent de couveuse à faire éclore des conflits plus meurtriers lors des mandats républicains. Les plus dangereux ce sont les démocrates créateurs d’Al-Qaïda qui servira plus tard à justifier les guerres que le monde vit aujourd’hui.

La guerre du Kosovo s’étant avérée une expérimentation concluante, un membre de la famille Ben Laden le fameux Oussama est confirmé pour jouer le rôle du chef du djihad. Une mise en scène bien huilée le montrant en train d’ajuster une kalachnikov sur un champ de tir entouré Saltim banque encagoulé effectuant des manœuvres militaires destinées à nourrir des bandes vidéo. Puis les publier plus tard par les médias au service de la CIA. Du faux grossi par les média mensonge (CNN, BBC, Al Jazeera, France 24, etc. afin de lobotomiser les consciences qui en retour se réjouiront de la guerre contre terroriste. Pauvres diables qui ignorent les terroristes se sont leurs propres gouvernements qui jouent avec leurs intelligences. Car ce que le monde ne savait pas c’est que ce Ben Laden qui souffrait d’une insuffisance rénale se soignait chaque fois au besoin à Dubaï dans une clinique appartenant au Dr Terry Callaway. Oussama y recevait les visites du chef d’antenne de la CIA Larry Mitchell. Ben Laden n’est pas mort en 2011 mais bien avant. Sa mort annoncée par l’ancien 1er ministre pakistanais Benazir Boutho en 2007 au cours d’un entretien télévisé lui coût la vie afin de préserver ce fonds de commerce c’est-à-dire Al-Qaïda qui servait les guerres illuminati. Revenons dons aux attentats. Avant le 11 sept c’est-à-dire du mars à fin juin 2001, de sombres individus travaillant pour la CIA mais non fichés dans les archives de Langley (siège de la CIA situé en Virginie) disséminait minutieusement des particules explosives dans toutes les arcanes des tours jumelles de Word Trade center.

D’autres personnes tout aussi douteuses prennent possession de la tour 7 qui abritait une cellule de la CIA. C’est dans ce building que se trouvaient les détonateurs qui ont provoqué la démolition des tours jumelles. Les manipulateurs de ces engins de mort ne savaient pas que le bâtiment d’où ils ont l’écoulement desdites tours étaient lui aussi truffé des mêmes particules explosives par d’autres agents de la CIA à leur insu. Une fois les tours jumelles écroulées, d’autres détonateurs furent actionnés les liquidant ainsi eux et leurs macabres matériels diaboliques afin d’effacer toute trace compromettante lors des enquêtes. Regardez bien les vidéos de 11 sept 2001 pour apprécier le spectacle.

Bien avant que les avions de ligne des vols AA11, UA175, AA77 et UA93 ne percutent les bâtiments newyorkais, les dispositions sont alors prises pour éloigner tout intercepteur (chasseur F16) le jour des attentats.  Mais ce qu’il faut savoir, c’est que 8 ans plus tôt, ont été construits en secret trois avions de type avion de ligne, copies conforme des avions classiques mais sans passagers, capables d’être guidés à distance comme les drones avec une technologie développée à l’insu de tous. Le jour de l’attentat, tous les vrais passagers des avions incriminés ont simplement été détournés de leurs itinéraires pour être exécutés et nettoyés par des procédures chimiques dans des endroits détenus au secret par la CIA.

Le choc provoqué par les attentats contre les américains fut mis à profit pour justifier l’invasion de l’Irak suite au ‘’grave’’ péché de Saddam Hussein, c’est-à-dire d’effectuer dans un proche avenir, les transactions financières du pétrole en euro en lieu et place du dollar qui est la monnaie outil des illuminatis. Cette politique telle que prônée par Saddam Hussein allait détruire le dollar qui était et est encore le devise commerciale du pétrole. Ceci est vu par ses ennemis comme un danger.

Pire que les armes de destruction massive ou armes chimiques évoquées par leurs agents u pouvoir aux e-u (George bush fils) comme argument pour envahir l’Irak et son pétrole. Sauvant ainsi le dollar, le jour de décision pratique de l’invasion de l’Irak se trouve être le 14 sept 2001 à Camp David. Vous connaissez la suite. Mais ceci n’est qu’un infime élément du grand jeu illuminati dont le 11 septembre  a servi d’élément déclencheur pour justifier ce qui arrive. Multiplier les réajustements des zones géostratégiques en Irak et en Afghanistan afin de contrer la chine et la Russie pour favoriser la progression vers le nouvel ordre mondial.

Ça c’est pour la première phase du plan diabolique en préparation.

 

 

 

 

LYBIE

 

 

Les illuminatis au travers des régimes américains républicains ou démocrates (peu importe c’est la même oligarchie) se servaient de leur position en Lybie au temps du roi Idriss pour avoir l’œil sur l’Afrique du nord arabe, donc la ligne arabe d’Afrique à du moyen orient bourré de pétrole. Il se trouve alors quelqu’un qui vient perturber l’ordre établi. Un colonel de l’armée du royaume de Lybie prend le pouvoir par un coup d’état en renversant le régime monarchique en 1969. Il ne s’arrête pas la, mais démantèle la présence militaire américaine et installe une révolution. Le colonel Mouammar  Al Kadhafi est son nom. Tout ce monde occulte est surpris par « l’intrus ». Mouammar Kadhafi prend le pouvoir et se met à prôner la révolution arabe contre l’occident « impie » qui pervertie le sens réel de la dignité humaine. En effet, au temps du roi Idriss, les libyens ne jouissaient pas de la richesse du pays qui était sous « tutelle » États-unienne. Kadhafi et ses hommes se mettent à retourner la situation socio économique en faveur du peuple. Tout ceux qui sont passés ou qui ont vécu un moment en Libye savent que les libyens vivaient heureux avec le système de la Jammarhya dont Kadhafi était le guide. 

Avec la venue de Kadhafi, ce fut d’abord les reformes sociales en profondeur, puis économiques au profit du peuple c’est-à-dire santé, étude, immobilier, tout un kit de vie sociale de premier niveau rarement égalé dans le monde. Oui, le régime de Kadhafi était ce qu’on appelle être au service du peuple. Il devint important pour nous autres occidentaux de vite réagir pour mettre fin à ce règne ‘’dictatorial’’ qui risquait de faire des émules dans le monde arabe rempli de pétrole vital à la haute finance mondiale dont c’est l’une des grandes bases de spéculation économique. Car avec le pétrole et le gaz, les illuminatis tiennent le monde pour l’instant.

Je vous expliquerai plus tard pourquoi. Les libyens vivaient pleinement et passionnément la révolution, ce qui limitait ou minimisait l’infiltration occidentale pour diviser et manipuler une partie du peuple contre son régime. Toutes les tentatives échouèrent contre la Jammarhya libyenne. Les services secrets libyens fortement appuyés par les comités de la révolution étaient d’une efficacité redoutable contre l’occident qui souffrait de voir ce système se consolider. Les tentatives du colonel Kadhafi de créer avec l’union des républiques arabes une institution panarabe comprenant d’abord la Syrie, l’Égypte et le soudan avec objectif d’unir toutes les nations arabes afin de verrouiller le système occidental, échouent dans les années 1970. Les illuminatis, conscients du danger, déployèrent toute leur machine de manipulation et d’intimidation des régimes et monarchies du monde arabe afin d’empêcher ce projet dangereux pour leurs intérêts. Ils y parviennent. Kadhafi est déçu par l’attitude des partenaires arabes mais n’abdique pas et se tourne désormais vers l’Afrique noire avec objectif de parvenir à mettre sur pied une révolution continentale africaine et répondre aux besoins des masses populaires d’Afrique qui commençaient à envisager d’être maîtresses de leurs destins.

Il trouve en thomas Sankara, un allié de poids pour mener à bien la machine anti impérialiste états-unienne. Les jeunesses africaines d’alors voient en ce jeune capitaine visionnaire, un héros. Thomas Sankara démontre qu’on peut arriver à de meilleurs résultats si, et seulement si on se met véritablement au travail en réduisant les apports extérieurs du FMI et banque mondiale. Le Burkina Faso sous Sankara démontre à la face du monde sa capacité à produire du blé et autres cultures à foison. Le geste de Sankara qui convainc définitivement Kadhafi est le combat acharné contre les dettes octroyées par les soit disant partenaires étrangers, c’est-à-dire les institutions financières internationales au service des illuminatis. Malheureusement, le conflit tchadien d’alors, brouilla leur amitié.

 Sankara et Kadhafi ayant des points de vue divergents concernant cette crise. La résistance anti-impérialiste de Kadhafi exaspérait les illuminatis à telle enseigne qu’ils demandent au régime Reagan de lui donner une leçon. Ce qui fut fait les 15 avril 1986 car le président Ronald Reagan franchit le rubicond avec l’opération eldorado canyon en bombardant de manière directe la Libye avec des chasseurs bombardiers de types F111F, mais rien n’y fit. Kadhafi devint de plus en plus populaire dans le monde arabe dont il devint un héros et le défenseur de sa dignité bafouée par le ‘’grand satan’’ états-unien. Kadhafi était à la tête d’un pays pétrolier. Si tous les pays pétroliers arabes se mettent à faire la révolution comme lui, imaginons un peu la suite. Les illuminatis ne dormaient plus que d’un œil. En plus de tout cela, il pousse les états africains à réaliser le fonds monétaire africain pour ne plus que l’Afrique subisse les désidératas du criminel FMI appauvrissant. Mais ce qui va être la cause de la perte de Kadhafi suite à la guerre que la haute finance illuminati lui a faite en vue de ‘’l’effacer’’ du paysage géopolitique est la suivante : lui aussi prévoit de supprimer les transactions pétrolières en dollar pour migrer vers la transaction en dinar or. Il venait ainsi de signer son arrêt de mort et la décision d’en finir avec la Jammarhya libyenne fut prise le même jour du 14 septembre 2001 à Camp David. C’est à cette date du 14 septembre 2001 également où la décision de remodeler l’espace arabe pour contrer la chine et la Russie fut définitivement prise.

Afin d’anesthésier et bouleverser les opinions arabes d’Afrique, il fut décidé de préparer et appliquer un remède soporifique pour changer la donne politique qui allait balayer toute la zone maghrébine. Ceci en s’appuyant sur des bras séculiers ‘’sûrs’’ tels l’Arabie saoudite, la Qatar, chargés de financer et armer au besoin, les frères musulmans (mouvement créé en 1930). Les services secrets américains (la CIA), britannique (la Mi6), française (la DGSE) et israélien (le Mossad) se mirent conjointement à la tâche pour préparer avec beaucoup de moyens financiers les infiltrations dans les pays choisis afin d’appliquer ce qui deviendra le printemps arabe avec en vedette, les frères musulmans récupérés en sous main par les monarchies du golfe mais téléguidé dans l’ombre par les illuminatis.

Il faut ‘’balayer’’ les régimes anciens dans la zone arabe y compris ceux qui les ont toujours servis comme Ben Ali de la Tunisie et Hosni Moubarak de l’Égypte. Il faut sans état d’âme sacrifier les régimes amis pour faire illusion et tromper tout le monde. Les cibles principales de tous ces mouvements étaient : la Libye, la Syrie, l’Iran et dans une autre mesure la côte d’ivoire, futur géant pétrolier qui s’est permise de mettre au pouvoir un souverainiste nommé Gbagbo. Un homme que nous, agents de l’ombre et même avec mes anciens maîtres, les illuminatis, n’avions prévu sur l’échiquier international.

En Libye, les renégats et les recrues arabes que nous avions convoyés clandestinement, infiltrent le pays et s’installent début janvier 2011 à Benghazi. Sous encadrement de mes anciens collègues des services secrets français, anglais et israéliens en attendant patiemment la suite des évènements en Tunisie. Ceci pour voir et apprécier les résultats du complot ‘’printemps arabe’’ longtemps préparés dont la phase expérimentale était attendue. En Tunisie, les renégats encadrés par les mêmes services secrets et d’autres ressortissants arabes infiltrés sous appui des monarchies du golfe (Arabie Saoudite et la Qatar) engageant la ‘’révolution’’. Et c’est la chute de Ben Ali, allié des occidentaux qui servait ainsi de cobaye afin de brouiller les pistes.

Les câbles qui nous parviennent nous font savoir que c’est la joie à Washington, Paris, Londres et Tel Aviv car notre test vient de s’avérer concluant. Le 15 février 2011, nos cellules dormantes ‘’d’opposants’’ se ‘’soulèvent’’ à Benghazi et fortement médiatisé par les média mensonges tels : bbc, CNN, France24, Al-Jazeera, Al-Arabya, RFI, la Voix de l’Amérique, Radio Canada, i-Télé, etc. assaisonner le tout, des snipers de la DGSE et du mi6 tirent sur la foule qui n’était pas si nombreuse comme voulue afin de créer l’émoi et justifier les condamnations à travers le monde. Ceci pour aboutir à une résolution onusienne et provoquer le déploiement des forces militaires occidentales contre la jammarhya libyenne qui est surprise par la rapidité des évènements. Kadhafi se rend compte qu’il a été blousé et piégé par ses ennemis d’hier qui ont provoqué le rapprochement diplomatique qui a servi à l’endormir et le surprendre.  C’est Nicholas Sarkozy qui s’est chargé du travail en recevant Kadhafi à l’Élysée pour lui faire définitivement accepter qu’il n’y avait plus d’hostilités entre la Libye et l’occident. C’était le soporifique politique et fatal qui venait ainsi de faire son effet. Suite aux premiers bombardements de la Libye, suite au tapage médiatique des chaines occidentales, une masse de journalistes débarquent à Tripoli. Parmi ces journalistes, il y avait plus de barbouzes (espions) que de vrais agents de presse. Ces journalistes avaient dans leurs affaires, des balises qu’ils disposaient dans des zones sensibles afin de faciliter les bombardements de l’OTAN avec précision chirurgicales. Kadhafi pris dans l’étau infernal se refugie à Syrte pour réorienter son combat mais en vain. Il fut tué sur ordre des illuminatis et sur proposition de Nicholas Sarkozy qui ne voulait pas voir étalées sur la place publique les preuves du financement de sa campagne pour les élections présidentielles françaises.

Mais ce que Sarkozy ignorait c’est que ses maîtres avaient décidé de le punir de n’avoir pas assassiné Laurent Gbagbo comme prévu. La machine illuminati permet ainsi à François Hollande de gagner les élections. Dans le feu de l’action lors de la guerre en Libye, Kadhafi lance un appel à tous les peuples du Maghreb afin de venir combattre les envahisseurs occidentaux. Ce fut les Touaregs du nord Mali qui affluent en masse mais sont vite approchés par les services secrets afin de leur permettre d’obtenir l’autonomie du nord Mali. En vérité, les occidentaux prévoyaient depuis longtemps de remodeler le nord maghrébin puis descendre au sud du Sahara. La venue des Touaregs en Libye leur a offert une occasion en or.

Les Touaregs longtemps désireux d’être autonomes sautèrent sur l’occasion offerte vu les armes fraîchement obtenues. C’est ainsi que les Touaregs de retour et encadrés par les services de l’ombre se lancent dans la guerre contre le sud du Malien. Quand la défaite des soldats maliens s’est avérée, les djihadistes du Qatar, entrèrent en jeu. Je vous informe que ce sont ces Djihadistes là (issus du produit américain appelé Al-Qaïda) qui devaient selon le plan initial préparé depuis 2001, infiltré le Mali au nord, recruter des jeunes Touaregs avec de gros moyens afin de créer une rébellion qui allait progresser vers Bamako. La guerre contre Kadhafi a accéléré les choses. Les renforts venus soutenir le guide libyen fut du pain béni pour nous. Une fois les Djihadistes du Qatar en jeu, les médias de l’OTAN se mirent à amplifier le phénomène Aqmi de façon tonitruante dans le but d’augmenter la peur au Mali qui se trouve ainsi dans une mauvaise passe. C’est alors que le jeune Capitaine Sanogo prend le pouvoir et crie à la dignité du Mali qui est en train d’être bafouée par l’occident.

Tout à coup, le peuple malien se rend compte qu’il a soutenu sans le savoir dans un passé récent, son pire ennemi dans la sous région, c’est-à-dire Alassane Ouattara. Au-delà de son installation au pouvoir en Côte d’Ivoire, l’autre tâche était de mettre Alassane Ouattara à la tête de la CEDEAO. Avec la guerre du Mali, il devait faciliter la mise sous tutelle de ce pays qui dispose de richesses stratégiques telles que l’or, le pétrole et l’uranium en quantité. C’est en mai 2012, juste après son élection, lors de la réunion du G8 à Camp David et du sommet de l’OTAN à Chicago que ordre a été donné à François Hollande de se retirer de l’Afghanistan afin de se retrouver en mission au Mali pour le compte de la communauté internationale et de la haute finance occidentale illuminati. Non seulement ça, sachez que c’est surtout pour avoir le regard sur la Côte d’Ivoire, théâtre de destins économiques opposés. Une bataille qui s’annonce sans pitié.

Voilà qu’après avoir manipulé et apeuré l’opinion africaine avec le phénomène mensonger nommé Aqmi, le ok est donné à la France qui entre en guerre pour éradiquer ses ‘’Djihadistes’’. Des ignorants qui servent de bétail de guerre, croyant travailler pour la cause ‘’islamique’’ avec la bénédiction du Qatar corrompu au service de l’occident. Hélas, les richesses du Mali échappent aux Maliens qui se sont fait abuser et arnaquer.

Pour couronner le tout, ils viennent de valider leur mise sous tutelle par des élections pipées servant les intérêts occidentaux. Je repense avec désolation aux joies des populations maliennes accueillant béatement avec chants et grelots, les troupes françaises débarquant sur leur territoire. Les pauvres, oui les pauvres qui reçoivent leurs bourreaux avec sourires et danses, se jetant avec naïveté dans la ‘’prison’’ de la communauté internationale qui, tel un vampire, se prépare à les sucer jusqu’à la moelle. Ça c’est pour ce qui concerne le Mali.

D’un autre côté, cette guerre au Mali sous le commandement de François Hollande, avait pour objectif majeur d’envahir l’Algérie voisine où est construit le satellite RASCOM. Un commando djihadiste avec à sa tête Mokhtar Belmokhtar un faux guide musulman recruté par l’Arabie Saoudite et le Qatar au service de la CIA pour la cause, infiltre le pays et prend possession de la raffinerie d’In Amenas avec prises d’otages. Comme prévu, les médias occidentaux se mettent alors à diffuser avec beaucoup de bruits qu’Aqmi est entrain d’évoluer dans la zone pour rependre le chaos. L’OTAN se prépare à débarquer pour endiguer le ‘’mal’’ Al-Qaïda. Mais l’Algérie qui a obtenu son indépendance en écrasant l’armée française, qui savait que les Djihadistes au Mali n’étaient qu’une combine, ne se laisse pas distraire. Le groupement d’intervention spéciale (GIS) des services de sécurité algériens réagit énergiquement pour se débarrasser des preneurs d’otages malgré des effets collatéraux (22 morts côté otages et 54 Djihadistes neutralisés et tués). L’intervention militaire algérienne qui mettait des vies en danger selon eux.

Le gouvernement algérien ne les écoute pas et envoie en plus de cette libération, 5000 hommes pour sécuriser la zone. Si la France veut ‘’libérer’’ le Mali, qu’elle le fasse et reste au Mali pas en Algérie, selon les commentaires au ministère des affaires étrangères. L’OTAN suspend son opération de débarquement au Sahara, mais n’abandonne pas et attend jusqu’aujourd’hui une autre occasion. Quant à l’Algérie, elle reste vigilante de son côté avec son armée prête au combat pour sa souveraineté.

La raffinerie d’In Amenas a été un choix stratégique des occidentaux, car y travaillent des ressortissants de multiples pays européens et asiatiques. Ces multiples nationalités étaient pour justifier une intervention militaire internationale, c’est-à-dire de l’OTAN. Les illuminatis ont négligé un fait : l’Algérie n’est pas le Mali car ayant une culture de pays combattant averti qu’on ne peut blouser aussi facilement. L’Algérie n’est pas non plus la Côte d’Ivoire où pour perturber et affaiblir les soldats FDS-CI et arrêter Laurent Gbagbo, on parla de sauver l’ambassadeur du Japon qui était en ‘’danger’’.

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SYRIE

 

 

Depuis la prise de pouvoir suite au décès de Hafez El-Assad, le jeune Bacha rue personne n’attend est au pouvoir afin de gérer le lourd héritage politique laissé par son géniteur depuis le 10 juillet 2000 par referendum. Pour le grand public, il faut souligner que la Syrie est le dernier bastion de la laïcité arabe où les communautés religieuses musulmanes, chrétiennes et druzes vivent en parfaite harmonie partageant  tout où les échanges culturels se font en toute fraternité. Bien que le pays ne vivait pas la démocratie telle que prônée par les férus du genre, le pays n’avait pas de difficulté au niveau social à part les frères musulmans, un groupuscule de fondamentalistes resté l’ennemi du régime avec quelques adeptes du contre pouvoir syrien. Le soir du 15 septembre 2001, le chef du Idarat Al-Mukhabarat Al-Ama, le service secret d’état syrien, reçoit en secret un homme des services palestiniens. Ce dernier, venu de la bande de Gaza, lui remet un document révélant la décision de Camp David quant aux futures guerres en préparation en vue de remodeler l’espace géopolitique moyen-oriental et le placer sous contrôle total de Washington pour le compte des illuminatis.

Cette même nuit, le premier conseiller de l’ambassade russe à Damas est mis au parfum de l’information de première main. Ce dernier se sentit soulagé par cette confirmation car les derniers câbles diplomatiques russes venant des États-Unis, soupçonnait quelque chose de pas claire dans les attentats du 11 septembre 2001et cette réunion secrète à Camp David vient confirmer la combine. Cette même nuit l’ambassade de chine à Damas, après réception du câble en informe Pékin. Tous les sécurocrates du régime syrien sont convoqués et informés de la situation ainsi que l’ambassadeur iranien à Damas. Les occidentaux ne changeront donc jamais. Mais aller jusqu’à tuer leurs propres ressortissants pour justifier des guerres ? Il fallait le faire.

La seule inconnue était la date de l’attaque américaine et comment. Les conseillers militaires syriens proposent la reprise des manœuvres militaires de haute intensité et l’achat de matériels militaires de guerre intercontinentaux. L’expérience de l’armée suite à la guerre du Liban fera le reste. Donc depuis cette nuit du 15 septembre 2001, la Syrie avec son armée de près de 400 000 hommes, préparait la guerre contre les ennemis occidentaux. L’invasion de l’Irak confirme les soupçons quant à la politique meurtrière des États-Unis. la livraison du matériel de pointe à la Syrie s’intensifiait ainsi que les formations avec l’encadrement des conseillers russes et chinois. Le temps passe et c’est le ‘’calme plat’’, il n’y a pas d’agression mais on maintient le cap vu que les Américains s’embourbent en Irak, pays voisin. Comment est ce que les Américains allaient-ils procéder contre la Syrie ? Contre l’Irak, ce fut le mensonge sur les armes chimiques (argument utilisé plus tard contre la Syrie). Contre la Syrie, l’argument était traqué mais, rien. Le Président Bachar El-Assad pense alors que l’échec des Américains en Irak allait faire avorter le projet de guerre impérialiste des États-Unis contre son pays.

C’est alors que le projet d’oléoduc gazier Syrie-Russie (le plus grand au monde) devient plus actif, mais en parallèle le Président syrien prépare les reformes politiques en vue de renforcer la démocratie dans son pays car pour lui, la ‘’démocratie’’ (c’est connu) risquait d’être un argument d’agression de la part des Américains. Ce projet concernant l’oléoduc gazier syrien est à préserver car il fera de la Syrie, un pays influent économiquement. Ce qui va booster les décisions de Washington pour accélérer le processus d’agression de la Syrie, vu que la guerre par procuration plus tard en Libye s’est avérée payante et moins coûteuse en vies humaines côté marines et GI’S. Des camps d’entraînement financé par la CIA sont alors construits en Turquie et en Jordanie avec la bénédiction de leurs gouvernements. A partir de décembre 2010, afin d’accueillir les ‘’djihadistes’’ recrutés par l’émir du Qatar et le roi d’Arabie Saoudite. Des émirs et rois criminels au service du mal et non de l’islam, la vraie, sociale et libre de toute influence démoniaque états-unienne et occidentale. Ceci fait dans la subtilité échappant aux regards humains ordinaires. Des entraînements intensifs des renégats appelés abusivement ‘’djihadistes’’ dans le but de rallier les populations des contrées à envahir puis porter le glaive mortel au régime bassiste de Damas. Ce dernier qui commet le ‘’crime’’ de dealer avec les nouvelles puissances que sont la chine et la Russie qui semblent proposer de meilleurs avantages commerciaux à leurs partenaires, contrairement à un occident escroc et méprisant. Notre système d’infiltration djihadiste arrivé à point, les ‘’revendications sociales et politiques’’ démarrent le 15 mars 2011 à Déraa. Profitant du déploiement  des ennemis des agents de sécurité du pays, des snipers (encore et toujours) des services secrets occidentaux tirent sur la foule afin de provoquer amertumes et condamnations de la communauté internationale dans le but d’aboutir aux schémas ivoirien et libyen pour justifier une intervention de l’OTAN, l’armée  criminelle  des illuminatis.

A Damas, le régime réunissant les sécurocrates, prend acte : Washington a décidé d’entrer dans le mensonge contre la Syrie selon leurs méthodes habituelles. Deux tendances se distinguent au plus haut niveau de l’état : ceux qui proposent une contre attaque immédiate contre ceux qui proposent de laisser entrer les ennemis en grand nombre et les exterminer méthodiquement, eux, leurs matériels et leurs ressources humaines, c’est-à-dire les combattants djihadistes. Selon mes renseignements, le débat dura des heures et des heures. Le président Assad décide alors de trancher par la suivante : laisser les évènements se dérouler afin de saisir le sens des stratégies militaires, politiques et diplomatiques. Cela peut entraîner des coûts en vies humaines et infrastructures, mais le plus important est de sauver au final, la souveraineté et la dignité du peuple syrien sans compromissions politiques. Jusqu’à où est-ce que les Américains voulaient arriver après leurs sales besognes en Afrique, telle fut la méthode choisie par le régime syrien afin de contre attaquer.

23 mars 2011, deuxième marche ‘’populaire’’ à Déraa, mal suivie mais des victimes tombent sous les balles des snipers embusqués et protégés par les agents de la CIA et  de la DGSE française sans oublier le mi6 britannique, bref ! le trio criminel opérant sous coordination de l’ambassadeur américain à Damas, Robert Ford, un des meilleurs élèves de John Negroponte, spécialiste des déstabilisations. Les djihadistes venant de Jordanie, de la Turquie et du Qatar infiltrent le pays et reçoivent armes et munitions par des canaux créés par la CIA, c’est-à-dire des tunnels souterrains et autres moyens mobiles. Damas est informée mais laisse faire afin de les prendre en étau.

10 avril à Banya : manifestation mal suivie mais coordonnée par les forces de l’ordre, et là encore, les snipers de la CIA tirent sur les quelques manifestants qui crée un désordre provoquant la mort de 14 personnes dont 7 militaires syriens. Le Président Assad reste calme face aux questions de la hiérarchie militaire partisane de l’affrontement immédiat contre les subversifs. Pour le président syrien, une question demeure : comment débusquer les traitres au sein de l’appareil étatique ? Car malgré les apparences immédiates, Bachar El Assad est par expérience, persuadé qu’il y en aura forcément. Mais qui ? Quels hauts gradés ?

Il choisit la patience en maintenant le minimum sécuritaire. Le 14 avril, un nouveau gouvernement est formé et des prisonniers politiques sont libérés pour atténuer le cafouillage qui était en préparation. Le lendemain 15 avril 2011, l’ONG Amnesty International, un instrument des illuminatis (tout comme croix rouge, Human Rights Watch, USAID, International Crisis Group, NDI, reporters sans frontière, etc.) sort un rapport dénonçant la mort de 200 personnes afin d’éblouir l’opinion. Cette fois on y était, et le Président Assad comprend alors que les mêmes pratiques qui ont fait preuves ailleurs en matière de diabolisation venaient de commencer leur sarabande. Donnant raison au président syrien, le 27 avril, 230 personnalités, membres du parti au pouvoir, démissionnent avec fracas, trahissant ainsi leur pays pour des prébendes et promesses du Qatar au service des illuminatis.

Comme si cela ne suffisait pas, les dissidents corrompus font une déclaration contre leur ancien camarade président, comme quoi, ce dernier massacrerait les ‘’manifestants pacifiques’’. Une aubaine que croyaient tenir les occidentaux contre le régime syrien et préparent alors une résolution contraignante contre la Syrie. La chine et la Russie qui voyaient venir les occidentaux, bloquent sans hésiter cette résolution avec leurs vétos à l’ONU. C’est la panique et la colère dans les capitales européennes et à Washington. Les illuminatis tremblent et leurs venins contre la chine et la Russie qui restent sereines en continuant de livrer du matériel militaire à l’armée syrienne.

Un curieux et mensonger organisme est alors créé et installé à Londres, la capitale britannique dans le but de fabriquer des mensonges pour manipuler les esprits contre le régime de Damas. Ce sinistre organisme se nomme, l’observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), chargé de donner des chiffres erronés en nombre de morts sur le terrain militaire en Syrie. Quant au Président Assad, il reste concentré sur la conduite à tenir. Le coup d’envoi venait ainsi d’être donné. Dans la colère de ce premier échec, l’union européenne sanctionne le régime syrien et des membres importants en gelant leurs avoirs et leur interdisent le droit de séjour sur le vieux continent. C’est ainsi que des mercenaires infiltrés dans le pays se mettent à commettre des assassinats et autres troubles dans diverses villes. L’armée arabe syrienne entre alors officiellement en guerre contre les gangs djihadistes armés.

La riposte est fatale, les djihadistes tombent comme des mouches. C’est l’affolement en occident face à la déroute de leurs mercenaires en Syrie. C’est alors que le 12 février, Koffi Annan est choisi pour permettre un cessez-le -feu pour aboutir à une solution pacifique et politique (en fait c’est pour reprendre le souffle pour réarmer les djihadistes). Le 24 mars, la Russie affirme son soutien au plan Annan. Mais rien n’y fit car le peuple syrien, bien informée comprendra au fil du temps que les occidentaux sont leurs ennemis et qu’ils les financiers des rebelles Syriens (très peu) et les mercenaires étrangers (majoritaires). Ceux-ci recrutés et issus des moudjahidines de la CIA qui ont combattu en Afghanistan et associés aux frères musulmans. Les illuminatis ont commis des erreurs fatales dans leur précipitation apeurée face à la puissance militaire et commerciale de la Russie et de la Chine.

La première erreur fut de croire que les méthodes d’intoxications resteraient productives tout le temps. Le 25 mai 2012, un massacre est commis à Houlà et crée un tollé médiatique à travers le monde pour justifier une intervention de l’Otan. La France, les États- unis, l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie, le Canada expulsent les ambassadeurs Syriens. L’Onu dépêche une délégation dirigée par le général Norvégien Robert Mood en Syrie pour vérifier les faits avant toute sanction. Le Général Mood constate alors que les éléments en sa possession disculpent l’armée Syrienne de Bachar El-Assad. Mais pire, il découvre qu’un troisième groupe djihadiste crée en secret par l’Arabie saoudite, la Grande Bretagne et  les États-Unis est l’auteur dudit massacre. Ali Sayyed, un enfant de 11 ans dont la famille a été massacrée, a échappé ce jour à la mort grâce au sang de sa mère qui lui a aspergé le corps. Il rend donc témoignage de la nature des tueurs de Houlà. Ce témoignage démontre la culpabilité de ce 3ème groupe, le général Mood est coincé et déclare que les indices du massacre sont flous.

Koffi Annan, voyant l’issue des événements, démissionne. A Washington, Paris et Londres, la colère est grande suite à ce énième échec contre la Syrie. Mais se contente de la poursuite de l’armement des  djihadistes. Pour aider ces djihadistes, les occidentaux mettent sur pied un mouvement fantoche appelé « les amis du peuple Syriens » pour donner un gage plus sérieux à leurs actions déstabilisatrices avec la participation d’un nombre pléthoriques des pays vassaux. Malgré tout ce stratagème, la détermination de Bachar El-Assad ne faiblit pas, bien au contraire. Et ce malgré l’attentat du 17 juillet 2012 qui touche le cœur du système de défense Syrien, provoquant la mort du ministre de la défense, du chef de la cellule de crise et du beau frère du président. Il faut préciser que cet attentat à été actionné à partir de l’ambassade des États-Unis à Damas. Mais le pouvoir Syrien ne se laisse pas ébranler et continue de plus belle dans l’éradication de la vermine terroriste.

La seconde erreur est d’avoir sous estimé le président Syrien. Aujourd’hui, la peur bleue des occidentaux au vu de leur déchéance économique les pousse à la précipitation. Les analystes de la CIA se mettent alors à concocter une stratégie à grand spectacle qui se trouve être la menace d’armes chimiques contre « la population » Syrienne par Assad. Ceci, grossi par leurs média-mensonges habituels avec les fausses images publiées à outrance afin d’apprivoiser les opinions et les masses populaires. Espérant ainsi valider les frappes militaires contre le vaillant peuple Syrien et son armée. C’est stupide comme méthode mais il fallait quand même y aller vu l’urgence car leurs « djihadistes » ou « opposants Syriens » ne cessent de se faire cueillir sur tous les champs de batailles. Le 21 août 2013, alors que les experts de l’Onu débarquent à Damas, les médias « mainstream » à la solde des illuminatis diffusent de fausses vidéos montrant les « massacres » à l’arme chimique dans la banlieue de Damas. Armes chimiques employées par les rebelles et fournies par la Turquie.

C’est le top départ donc des mouvements de guerre contre la Syrie à qui l’on veut infliger les pratiques qui ont fait leurs effets en Côte d’Ivoire (le massacre mensonger des femmes à Abobo et les crimes de Kadhafi contre les manifestants à Benghazi). C’est la même astuce basée sur le mensonge manipulateur pousse au crime qui est pratiquée. Mais, pour anecdote, j’ai été marqué par un fait lors de mon dernier séjour à Damas, la citadelle imprenable. Un jeune soldat qui partait au front et qui venait de se marier, répondait à sa jeune et belle épouse en pleurs qui lui disait ceci : « je prierai tous les jours pour toi afin que tu me reviennes sain et sauf ». Le jeune époux en larmes également, répond avec une sagesse incroyable : «  femme, ne prie pas pour moi, mais plutôt pour la Syrie, notre seul et véritable bien dont nous ne devront jamais négocier la destinée ». Incroyable ! Un jeune d’à peine 23 ans qui dit de telles choses remplies de valeurs morales. L’éveil des consciences des générations nouvelles se trouvent être une garantie solides pour les intérêts géostratégiques de leurs nations. Oui, les temps ont changés définitivement.

La Russie et la Chine sont à l’affût afin de voir venir les monstres guerriers des politiques criminelles occidentales qui se croient tout permis. C’est alors que se tient le sommet du G20 à St Petersburg, ville où des décennies plutôt, Vladimir Poutine y était homme du KGB à l’époque de la guerre froide. C’est au cours de ce même sommet que les illuminatis comprendront pourquoi les Russes sont les plus grands joueurs du jeu d’échecs de tous les temps. Pendant que se tient se sommet, les navires de guerre russes (7 bateaux) et autres sous marins voguent vers la méditerranée. C’est en ce même moment que les génies de l’informatique de l’armée de Bachar El-assad brisent le système informatique militaire américain, y pénètrent et lance un appel à la sagesse à leurs homologues de l’armée américaine. Le pentagone n’en revient pas, la CIA est abasourdie sans oublier le patron du système d’espionnage US, la NSA.

Qui est donc ce Bachar El-Assad qui a osé poser cet acte. Son soutien russe n’arrête pas les fournitures d’armes les plus sophistiquées avec ce système informatique dernier cri qui permis l’outrecuidance syrienne de pénétrer et narguer les usa. Sans oublier que le Président russe a déclaré lors de la réunion du G20 que si les occidentaux attaquent la Syrie, eh ! bien son pays fournira le plus puissant missile nucléaire de tout les temps à l’Iran. Ce missile se trouve être le S-400 qu’aucun anti missile ne peut neutraliser. Pire, il est capable d’abattre des cibles dans l’espace. Vladimir Poutine attendu ce moment du G20 pour annoncer la « nouvelle » qui jusqu’au plus haut sommet des services secrets occidentaux a créé la panique. Ce missile est le plus dangereux au monde. A Washington, Londres, Paris et Tel Aviv, le refrain est le même : Vladimir Poutine est l’héritier de Machiavel, lui le lutin taciturne. Les illuminatis voulaient pousser plus loin les choses car leur décadence se dessine le plus en plus. Le tacticien président russe leur démontre alors qu’il est le nouveau maître du jeu, lui l’homme de St Petersburg. Comme si cela ne suffisait pas, les services secrets occidentaux découvrent pour leurs malheurs que la Chine, bras droit de la Russie vient de sortir le NEC plus ultra en matière de drone : le BKZ-005, plus puissant et destructeur que le MS-1 Predator de l’armée Américaine. Le choc est éloquent et préventif. Vladimir Poutine, sentant les occidentaux touché au foie, offre alors, « gentil » qu’il est, à ses ennemis une porte de sortie « honorable » avec la proposition de mettre sous scellé les armes chimiques Syriennes. Comme un chien bondissant sur un os, les illuminatis d’Europe acceptent pour maquiller leur défaite. Les Occidentaux savaient-ils ce qui les attendait en Syrie ? Eux dont un avion chasseur bombardier F22 Raptor a été abattu par la force anti-aérienne Syrienne ainsi que 4 Tomahawk déployés pour tester l’armée de Bachar El-Assad. Rien ne dit qu’ils digéreront cette humiliation. Le tsar de Moscou vient de les prendre à contre-pied avec je répète, sa proposition de mettre les armes chimiques de la Syrie sous surveillance de l’ONU. Les illuminatis s’avoueront-ils vaincus ? Ce qui est sûr, depuis « la baie des cochon » au cuba, les illuminatis n’ont connu pareille défaite. Sans oublier la chute de leur homme de main qu’ils savaient placer au pouvoir en Égypte, le dénommé Mohamed Morsi pour contribuer à encercler la Syrie. Mohamed Morsi est un agent de la CIA sous les ordres du Qatar et de l’Arabie Saoudite, eux même au service de Washington. Le peuple égyptien, qui a compris la combine, s’est levé pour mettre fin au « rêve du printemps arabes » des frères musulmans à la solde des illuminatis. Ces derniers vont-ils s’assagir et laisser la disette les envahir ? Wait and see !  

A toi vaillant peuple Syrien qui ne t’es pas laissé avoir par les mensonges occidentaux qui utilisent tes propres frères des autres pays arabes (Arabie Saoudite, Qatar, Jordanie …) contre ton destin, je te dis Bravo ! Tu continues de résister pour préserver ton indépendance et ta souveraineté face aux faiseurs de pauvreté que sont le FMI-Banque Mondiale, les Usa et leurs sous filtres que sont la France, la Grande Bretagne, la Turquie, l’Union européenne, le Canada, Israël…

Encore bravo, pour cette leçon de courage sans compromission !

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CÔTE D’IVOIRE

 

Je ne vais pas reprendre ce que je vous avais expliqué de façon succincte dans mon précédent courrier, mais je vais vous expliquer quelques détails non moins importants. Nous Occidentaux n’avons jamais pris au sérieux les capacités intellectuelles africaines, car disons-nous : les Africains sont des fainéants, intelligents certes, mais excellents dans mendicité et l’assistance des ‘’blancs’’ pour vivre. En vérité, il en est tout autre, et faites attention à ce qui va suivre. Lors de la bataille militaire qui a débuté le 15 février 2011 à l’ouest de votre pays, le but rituel de ces combats était de produire  d’une part un maximum de morts pour le compte macabre des illuminatis afin de consolider leur emprise sur la Côte d’Ivoire par une alliance occulte satanique qui avait un délai précis. Cela, Gbagbo l’a évité on ne sait comment et rendu ce délai obsolète. Ce pays est le poumon économique de la très large zone ouest africaine qui rapporte des milliers de milliards en mois et en année à la France et à la haute finance criminelle occidentale.

Dans son action solidaire et criminelle, l’Union européenne procède à un embargo sur les médicaments qui allait produire lui aussi son nombre macabre de morts quant au manque de soins appropriés. Cela participait d’autre part au décompte de cadavres dont avaient besoin lesdits illuminatis pour leurs rituels. Sur ce plan, le gouvernement Aké, sous Gbagbo était en train de trouver une formule qui si, elle aboutissait allait faire perdre des milliards et des milliards de dollars à la haute finance occidentale. Ce qui allait développer de façon révolutionnaire la médecine moderne africaine longtemps mise en veilleuse par l’Office Mondial de la Santé qui appartient aux mêmes illuminatis. Comme si cela ne suffisait pas, le gouvernement Aké démontre aux Africains et aux Occidentaux que l’intelligence est universelle. Ce, en contournant le piège de la fermeture des banques avec des génies informatiques ivoiriens qui étaient déterminés à vaincre ‘’l’intelligence’’ des Blancs qui se croyaient meilleurs.

Du jamais vu en Afrique noire. Des nègres qui se permettent de contrarier les Européens avec génie, c’était tout simplement inimaginable. Dans les capitales occidentales, les câbles diplomatiques étaient affolés, presque unanimes, Laurent Gbagbo doit tomber mort ou vif mais surtout mort car il venait de briser le tabou en mettant à nue le mensonge de la supposée supériorité intellectuelle des Blancs. C’est depuis ce jour que j’ai commencé à voir et comprendre que ce Gbagbo est la politique des ténèbres pour les illuminatis mais la politique de lumière pour l’Afrique. Je le combats pour le compte de mes anciens maîtres mais ses qualités en tant qu’homme m’ont imposé le respect à son égard même si je n’avais aucun sentiment pour lui. Le jour de son arrestation où nos regards se sont croisés à l’hôtel du Golf, je me suis plus tard isolé aux abords de la lagune pour chercher des réponses à ce que j’ai vu dans ses yeux qui exprimaient plutôt la victoire et non la défaite. Mais quoi donc ? C’est le 28 février 2013 suite intervention à la CPI que j’ai commencé à avoir un début de réponse que je ne vais pas totalement étaler ici mai peut-être une autre foi. Mais ce qui est sûr c’est que sa survie suite aux bombardements de sa résidence, ont valu la chute de Nicholas Sarkozy et d’Abdoulaye Wade selon les câbles diplomatiques dont je dispose. Gbagbo devait mourir pour éviter l’éveil politique des Africains qui est en cours depuis que cet homme est détenu à la Haye.  

Le regain de confiance des Africains en eux-mêmes était le pire à éviter. Le grondement sourd qui parcourt l’Afrique actuellement est qu’il faut se débarrasser de l’assistance du FMI –banque mondiale, pour bâtir un système économique africain fort avec comme partenaire éventuel, les BRISC, l’autre pan de ce nouveau monde bipolaire. Le pouvoir ouattara n’arrive pas à s’imposer aux Ivoiriens afin de créer un état Cedeao pour procéder à une redistribution des terres au profit des étrangers aux bras dit valides pour le compte des chocolatiers internationaux. Mais la grande question est celle-ci : selon les câbles diplomatiques en circulation, la mentalité des Ivoiriens n’a pas été conquise jusqu’ici malgré les emprisonnements, arrestations et tortures du régime Ouattara qui est incapable de gouverner par manque de vision. Étant donné que le slogan de l’émergence à l’horizon 2020 ne prend plus, seule la formule qui lui a valu l’adhésion massive des populations du nord est ce qui lui reste. C’est-à-dire le tribalisme religieux.

Voyant que même dans son camp, les déçus se compte de plus en plus, il faut distribuer à grande échelle la nationalité ivoirienne comme le recommande ses maîtres du FIM-banque mondiale pour non seulement garder le pouvoir, mais pour faire disparaître les Ivoiriens progressivement. Ceci afin d’aboutir à une nation ouest-africaine soumise et travaillant pour les illuminatis lucifériens. C’est le plan secret en cours chers amis. C’est à vous de laisser faire ou renverser la situation en votre faveur dans la dignité, la fermeté, l’intelligence et la combativité. Ils le savent ces illuminatis qu’on ne peut vaincre un peuple qui résiste dans la durée et sans relâche. Je vais pour terminer, vous faire une révélation de taille. Lors d’une récente réunion des hauts cadres illuminatis tenue récemment, le sieur Zbigniew Brézinski (je vous avais prévenu) prend donc la parole pour dire ceci (je traduis) : ‘’Chers amis, les choses commencent à se compliquer pour nos intérêts et nous devons vite réagir. Les masses populaires à travers le monde s’éveillent de plus en plus, et cela met à mal tous nos plans conçus avec tant de moyens pour aboutir au nouvel ordre mondial comme l’on souhaité nos illustres prédécesseurs (Rockefeller, Roschilds, Wishaup, …).

Le grand Asie central est en train de nous échapper parce que nous avons estimé par orgueil la Chine et la Russie de Vladimir Poutine. Sans oublier le Venezuela dont nos services ont contribué à la suppression de Hugo Chavez, le Chili, le Brésil, l’Équateur, l’Inde et leurs satellites naissants. La Syrie ne cesse de nous surprendre par sa capacité de résistance contre nos intérêts géostratégiques. Si nous ne faisons rien, les peuples que nous dirigeons se rendront compte de notre véritable nature et tout ce que nous avons bâti s’écroulera et je ne donne pas cher de nos vies. Je vais d’autre part, soulever un point important : nos intérêts en Afrique et notamment en Afrique de l’ouest avec le golf de Guinée riche en hydrocarbure risquent aussi de se compliquer. Nous pensions qu’avec la déportation du leader politique de la Côte d’Ivoire à la Haye, les choses s’arrangeraient avec notre homme que nous avons placé coûteusement à la tête de ce pays. Mais aujourd’hui, les choses semblent plus difficiles car notre homme au pouvoir là-bas, n’est pas un leader politique avéré et manque de charisme. Jusqu’à ce jour, il n’a pas réussi à vaincre l’état d’esprit des souverainistes en liberté, en prison ou en exil, en somme, les indigènes. Il vient par sa maladresse de perdre celui qui a été un acteur clé de la victoire économique lors de la crise des banques en l’année 2011. La justice ghanéenne vient de lui rendre sa liberté. Ce genre de chose n’est pas bon pour nos intérêts.

Étant donné que nous préparons le repeuplement de la Côte d’Ivoire par des bras valides venant de la sous région ouest africaine, nos services soupçonnent les souverainistes ivoiriens de préparer une révolution. Bien que la France et son armée en Côte d’Ivoire veille au grain avec l’appui stratégique de l’ONU, nous devons trouver une solution je vous prie car si l’Afrique aussi s’y met, où irons-nous ? je propose donc une solution de corruption morale et politique ont doivent se charger nos services sur le terrain sous bienveillance française. Afin de reconduire notre pion lors des élections en 2015 même s’il demeure un passable chef d’état. En outre, nos ennemis russes et chinois continuent leur avancée, et ce jusqu’en Guinée Conakry au sol hyper riche. Il faut agir pour qu’elle ne tombe dans leurs mains.

Chers amis, le reste de cette intervention concerne les autres zones du monde. Je m’arrête à cette partie de l’intervention de ce lugubre homme qui a causé pas mal de dégâts dans le monde par son influence diabolique.

Ainsi donc, pendant près de 3 ans, les illuminatis n’ont pas réussi à vaincre comme ils reconnaissent eux-mêmes, les souverainistes ivoiriens qu’ils soient en prison, en liberté ou en exil. Les grandes puissances sont faibles face à une résistance morale, politique et militaire sur le long terme. En la matière, les souverainistes ivoiriens ont fait montre d’une capacité de résistance inouïe et qui fait peur à l’occident. C’est pour retourner la situation en leur faveur et atténuer toute révolution qu’elle soit civile ou autre, qu’il fut permis de liberté à la veille de la fête nationale, des leaders du parti de Laurent Gbagbo. Objectif : amener les souverainistes à se ramollir par l’émotion des retrouvailles, puis baisser la garde.

Ce qui va, progressivement, permettre l’invasion du pays par les masses ouest africaines qui doivent devenir propriétaires des terres ivoiriennes dans le temps tout en jouant un rôle central dans les décisions politiques du pays. Voici le plan tel que concocté par les services de l’ombre illuminatis. Les pontes du FPI, libérés, croiront en un retour en grâce sur le terrain politique. S’il vous plaît messieurs, ne vous laisser pas enivrer par cette liberté vicieuse. Car ce qui se prépare contre votre pays est plus grave que vous ne l’imaginer. Si vous pensez que c’est par simple politique que vous garantirez la souveraineté de votre nation, alors considérez-vous comme des morts en sursis. C’est à vous de juger. Faites le choix : votre nation ou votre personne. Le mixage à ce niveau n’est pas permis. Seulement je vais vous dire une chose qui est la suivante : êtes-vous conscients de l’enjeu politique qui vous incombe ?

Avez-vous compris la vision de votre chef déporté à la Haye ? lui, le premier chef d’état africain qui a mis à genou la haute finance internationale en mars 2011, sans oublier sa victoire militaire sur les hordes de mercenaires recrutés dans toute la zone ouest africaine et les soldats français et onusiens dont les corps ont été largués au large de l’océan atlantique. Je vais vous dire que lui Laurent Gbagbo est encore au combat à la CPI et que grâce à lui cette organisation illuminati est en train de devenir l’ombre d’elle-même jusqu’à obtenir le retrait du Kenya ainsi que d’autres pays de cette lugubre institution.

Je me souviens encore. Oui, je me souviens quand Laurent Gbagbo, lors de son investiture le 04 décembre 2010, a tenu des propos qui ont affolé la communauté internationale.

Il a dit que la souveraineté de votre nation n’est pas négociable et qu’un pays qui perd sa souveraineté, perd le contrôle de tout et devient alors, un pays vassal (esclave). En outre, il a appelé lors de cette même investiture, les Ivoiriens à être les gardiens de leur souveraineté. Votre Président ne croyait pas si bien dire. Négocier le destin de sa terre avec ceux qui sont décidés à éradiquer la race ivoirienne est une faute politique, morale et  criminelle de la part de ceux qui s’en font complice. Par la faute de ceux-là, les générations à venir risquent d’être condamnés à jamais.

Pourquoi la libération des principaux prisonniers politiques ?

Je vous informe que, malgré la victoire militaire franco-onusienne qui a imposé Ouattara aux Ivoiriens, la légitimité du régime Ouattara est mis à mal si je m’en tiens aux câbles qui circulent dans les chancelleries occidentales. Ouattara est soutenu par ses maîtres mais l’opinion africaine et mondiale n’est pas convaincue de sa popularité tant revendiquée auparavant. Ses parrains vient leurs intérêts gênés par cette illégitimité malgré une investiture que tout le monde trouve tronquée quelque soit le nombre pléthorique d’invités de marque pour faire illusion. Ils demandent alors à leurs experts de trouver une astuce pour résoudre le problème avant que le pire n’arrive. C’est ainsi qu’ils reçoivent donc de leurs stratèges, le plan suivant : les Ivoiriens se sentant souillés par la manière dont leur pays est en train de leur échapper, ceux parmi eux qui n’approuvaient pas une réaction autre la politique des urnes, se laissent convaincre progressivement que Ouattara ne partirait pas du pouvoir de façon démocratique. D’autre part, le soutien politique de Ouattara le plus important est en train de s’effriter avec la dissidence interne du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI).

C’set ainsi que le choix de libérer les têtes du Front Populaire Ivoirien est décidé depuis Washington, Londres et Paris afin de refroidir les ardeurs de ceux qui ne veulent pas attendre ‘’le choix des urnes’’ pour se débarrasser d’Alassane Ouattara. Laurent Gbagbo pourrait par extraordinaire bénéficier d‘une liberté provisoire. Mais sachez que l’objectif de ces libérations est de corrompre les esprits par l’émotion et attendrir les souverainistes pour voguer progressivement vers des élections en 2015 pour aboutir enfin à la légitimation d’Alassane Ouattara. Légitimité tant attendue par vos ennemis illuminatis afin de passer au pillage ‘’légal’’ de vos richesses et de vos terres. Pour exploiter leur égo (des pontes du FPI), il est demandé aux ambassadeurs de recevoir les chefs de file du FPI après leur relaxe, afin de leur faire croire qu’on s’est trompé sur leur compte, qu’ils ont de la valeur et qu’il faut compter avec eux quant à la vie de la nation. Mais en parallèle, on naturalise à souhait les étrangers pour en faire un bétail électoral et de futurs propriétaires terriens.

C’est pour permettre ce projet criminel que votre ministre de l’Intérieur de l’époque, Émile Doudou a reçu spécialement la visite des rebelles en 2002, qui avaient une consigne claire : le réduire en pâte lui et son objectif d’assainissement du fichier d’état civil. La communauté internationale veut coûte que coûte atteindre son but avec ou sans le PDCI car Bédié n’a plus de côte ni d’autorité. La mission des nations unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) est là pour gérer et verrouiller le système pour Ouattara (ou un autre du même acabit, le débat est en cours) au service des ennemis de votre pays. De temps en temps, on sort des rapports ou autres condamnations contre Ouattara, mais ça c’est pour distraire l’opinion et les naïfs jusqu’en 2015.

On vous laissera vivre l’euphorie, bavarder et tapager dans les différents médias ou autres meetings pour vous laisser croire que vous êtes de retour. Mais je vous avertis que le but de vos ennemis est de corrompre la volonté des souverainistes qui ont décidé de vaincre la communauté internationale par autre chose que la démocratie mensongère et trompeuse des illuminatis.

Réellement, l’objectif des Occidentaux reste simple mais déterminant. Ils ont en train de perdre leurs plumes au moyen orient (notamment en Syrie) c’est pour cela qu’ils ‘’comptent sur vous’’ avec cette fausse libération manipulatrice pour reprendre la main en Côte d’Ivoire, la Capitale Économique de l’Afrique de l’ouest avec la même arnaque pré-élection 2010 qui vous a écarté le 11 avril 2011. Cette même arnaque qui a conduit Kadhafi dans la tombe, lui qui était redevenu fréquentable tout à coup et accueilli avec tambours et trompettes à l’Élysée. Vous vous en souvenez ?

D’ailleurs, il a été convenu que si les services français annoncent une menace terroriste en Côte d’Ivoire, les souverainistes se douteront d’une entourloupe élyséenne. C’est pourquoi cette tâche est confié à la Grande Bretagne et son service de sécurité extérieur le Mi6, pour faire le ‘’travail’’ en annonçant une menace sur le pays. C’est une nouvelle combine dont vous devez vous méfier et rejeter.

Les dirigeants occidentaux méritent peut-être  toutes les considérations du monde, malgré toutes les ‘’bonnes intentions’’ politiques et diplomatiques de leur part (qui restent et demeurent de la ruse), ne leur faite jamais confiance, jamais ! Pensez-vous que ceux-là qui ont financé et armé les rebelles, les mercenaires de la sous région, ont changé ? ceux qui ont massacré vos populations depuis l’année 2002, bombardé vos institutions avec les Mi24 et hélicoptères Gazelles sous le commandement des criminels de guerre que sont les ambassadeurs Philip Carter III et Jean-Marc Simon en 2011 ont-ils retrouvé la raison ? Ces gens de Lucifer qui ont bombardé votre Président de la République et qui ont  guidé plus tard le massacre de Nahibly dans un camp onusien à l’ouest de votre pays ne connaissent pas la repentance. Ils n’agissent que pour leurs intérêts par la ruse mortelle car s’ils perdent la Côte d’Ivoire, ils perdent plus de la moitié de l’Afrique. Voyez-vous et comprenez-vous votre part de responsabilité historique dans cette affaire ?

Je pense avoir fait ma part par acquis de conscience car je connais du bout des doigts ce monde diabolique du mensonge et du crime que j’ai servi pendant 25 ans. Si vous voulez vous faire liquider, vous qui avez battu économiquement la communauté internationale en mars 2011, c’est votre affaire. Mais retenez une chose : la communauté internationale, contrôlée par les illuminatis lucifériens ne recule que lorsqu’elle y est contrainte par des méthodes draconiennes, mais JAMAIS par la ‘’démocratie’’ et la collaboration. RETENEZ-le.   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CONCLUSION

Des individus seront peut-être chargés de vouloir démentir tous ces écrits pour perturber les esprits faibles, mais restez serein car ils savent tous que c’est la vérité.

Je vais vous expliquer en quelques phrases, l’une des plus grosses escroqueries politiques de cette époque.

Les illuminatis ont compris que pour dominer les masses populaires, il leur faut anticiper sur les pensées, les besoins, les forces et faiblesses de ses derniers. Une fois fait, il suffit de réajuster les ‘’vérités’’ et les mensonges pour manipuler les générations, ce qui garantit la pérennité de leurs intérêts géostratégiques.

Ces hommes qui contrôlent les plus grandes places financières de la planète ne reculent devant rien pour assurer leur hégémonie. Pour que l’industrie d’armement tourne, afin de remplir leur caisse, il leur faut des invasions armées dans divers pays en faisant payer la facture aux contribuables de leurs états. Pour ce faire et avoir l’assentiment de leurs populations, il leur faut mentir avec ruse et malice à travers les médias d’envergure et très suivis qu’ils contrôlent, tels : CNN, Washington Post, Le Monde, Parsis Match, Le Figaro, CBS, The Voice of America, BBC, RFI, France et Africa 24, iTélé, Al-Jazeera, etc.

Une fois les esprits manipulés, alors justifier les guerres devient aisé et encouragé par ces populations qui voient en leurs gouvernements, des justiciers qui vont en mission, rétablir l’ordre. Suite à ceci, les bénéfices liés aux coûts des bombes, missiles largués, avions de guerre et autres engins de mort, tombent dans leurs poches. Sans oublier le pillage des ressources des contrées envahies.

Comme je l’ai signifié plus haut, dans la planification du mensonge par la terreur qui consiste à engager des guerres, il était enfin venu le moment pour eux d’introduire un vieux joker qui allait se charger d’achever la conquête des mentalités afin de finir le ‘’travail’’. Pour cela donc, en vue de consolider les visées impériales telles que voulues par la haute finance criminelle illuminati, ces derniers demandent à la CIA de concevoir un programme original visant l’adhésion planétaire des consciences, pour le plan d’invasion du Grand Orient et réduire la puissance des Chinois et des Russes, attirés par l’Afrique.

C’est ainsi que les services de l’ombre repèrent et suivent depuis longtemps un individu qui semble répondre à leurs besoins économico-démoniaques.  Pourquoi ? L’addition des multiples minorités vivants aux USA (noirs, hispaniques, indiens, …) se sentent en marge du ‘’rêve américain’’ qui profitent plutôt à la bourgeoisie issue de la haute finance. Les peuples du monde voient désormais la politique des États-Unis comme un danger avec des guerres à n’en point finir entraînant son cortège de morts. Les analystes des services secrets, après toutes les hypothèses, concluent que si rien n’est fait, la fronde sociale provoquera une déflagration dont ils ne sortiront pas indemnes et la chute du pouvoir occulte sera inévitable. Quelle solution pour endiguer cela afin de sauver le plan de conquête pour l’avènement du nouvel ordre mondial ? Une proposition inattendue fut faite lors d’une réunion secrète du club de Bilderberg qui a réuni l’élite mondiale de la finance, des médias et de la politique. Une proposition surprenante de la part des analystes des services de l’ombre comme je le disais fut faite, débattue mais finalement adoptée. Oui, il le fallait, pour briser la révolte des ‘’minorités’’ qui si elles s’unissent, deviendraient une forte majorité qui allait tout mettre à l’eau. C’est ainsi que le mulâtre Barak Hussein Obama fut ‘’choisi’’. Ceci est la raison première. La seconde raison qui a imposé le choix d’Obama est le sens de toute une programmation de manipulation des masses.

J’ai dit précédemment que le marché d’avenir et d’envergure se trouve être l’Afrique dont la Chine a pris très tôt conscience depuis la chute de l’Union Soviétique, à la fin momentanée d’un monde bipolaire. Les illuminatis en choisissant Obama comme président des USA, ont conçu la plus grande arnaque politique de ce nouveau millénaire. Selon eux, jouer sur la faiblesse des Africains avait une importance pour ne pas permettre à la Chine de leur ravir la vedette, vu que ce continent est la réserve des dernières ressources vitales à leurs besoins industriels. Le monde arabe est un vaste réservoir de gaz et de ressource énergétiques à conquérir entièrement face à la Russie et la Chine qui déboulent à une vitesse grand ‘’V’’. la conquête des opinions et des intelligences est la plus difficile des batailles à mener afin d’obtenir gain de cause. Le vieux fantasme de la race noire est de voir un jour, un des leurs être président des États-Unis d’Amérique. Ça c’est pour les Africains qu’il alors falloir mener en bateau. Côté arabe et monde musulman, le nom à consonance arabe de Barak Hussein Obama obéi à cette même stratégie. Ce qui allait servir à réduire la méfiance orientale. Les Arabes seront alors plus ‘’tolérants et ouverts’’ à la conquête de leurs terres ainsi déguisée puis réduire l’image de ‘’grand satan’’ infligée aux Américains. Comme cerise sur le gâteau, Obama, cet homme aux allures de playboy savait parler aux foules. Pour parvenir à imposer cela aux masses populaires, furent sollicités les cinéastes d’Hollywood, afin de produire un film qui allait préparer les esprits quant à un président noir à la tête des USA. Furent dons contactés les studios de la Fox pour ce projet avec Joël Surnow et Robert Cochran créateurs de la fameuse série policière 24 heures chrono. Show télévisé mettant en vedette le non moins charismatique canadien Kiefer Sutherland pour incarner le personnage de Jack Bauer avec en co-starring, Dennis Haysbert, bel homme noir, athlétique pour incarner David Palmer, un sénateur afro-américain qui devient président des États-Unis. Les Arabes sont présentés au fil des saisons comme des éternels terroristes à combattre sans répit pour le ‘’bien’’ du monde. La série devint un succès. Les téléspectateurs et vidéastes du monde entier sont conquis. Les illuminatis sont satisfaits et heureux. Le résultat sociologique ‘est avéré probant au-delà des espérances avec plus tard, l’élection de Barak Hussein Obama, premier président noir des États-Unis. Bien avant, le futur président afro-américain effectue de nombreux voyages pour raison de marketing, à travers le monde. Partout, c’est un accueil triomphal qui lui est réservé. On lui oppose Hilary Clinton pour faire monter le mercure et le suspens afin de captiver d’avantage les esprits. Plus tard lors des élections en 2008, le 1er homme noir, Barak Obama est placé à la tête des États-Unis d’Amérique. Partout dans le monde, les Noirs dansent et chantent la victoire de leur ‘’frère’’ d’origine kényane. Les populations arabes commencent alors à regarder l’Amérique avec un œil différent. Les illuminatis boivent du petit lait car la phase décisive du ‘’plan’’ peut désormais entamer sa marche économico-funèbre vers son objectif, c’est-à-dire le nouvel ordre mondial.

Vraiment ?

Pas si sûr car ces derniers temps, l’histoire de l’humanité a une drôle de façon de se comporter : en Afrique, les autochtones ivoiriens, à la surprise de leurs ennemis, semblent résister et continuer leur marche vers la sauvegarde de leur souveraineté qu’ils n’entendent pas négocier. La Libye se réveille et se révolte. Quant à la Syrie, elle fait montre d’une solidité militaire redoutable avec le soutien sans ambigüité de son peuple, brouillant intelligemment les plans occidentaux. Les pays africains se mettent à préparer leurs retraits de la CPI. Le Président iranien Hassan Rouhani refuse de saluer Barak Obama à l’ONU et tient un discours mémorable face au monde à la tribune de la dernière assemblée de ladite organisation. Les BRISC qui surprennent le monde avec une nouvelle technologie nommée BRISC CABLE qui va révolutionner le monde de la communication à partir de 2014. Ceci en réduisant profondément les coûts du réseau Internet qui était la chasse gardée des États-Unis. Le plan des illuminatis en Égypte échoue grâce au peuple. Le Général Al-Sissi qui prend le pouvoir et anéantit la nocivité des Frères Musulmans au service du Qatar obéissant aux ordres de Washington qui pensait maintenir le contrôle stratégique de cette zone avec leur pion déchu, Mohamed Morsi. Et pour boucler la boucle, la Russie qui s’impose de façon irréversible comme le nouveau maître du jeu géopolitique.

 

F.F DERECKSSEN

Ancien agent au service des illuminatis   

 

 

 

 

 

11:02 Écrit par Lavane Murphy dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.