topblog Ivoire blogs

mardi, 12 janvier 2016

CÔTE D'IVOIRE / CPI: ON NOUS OFFRE UNE BENSOUDA ,UN CHEVAL SANS MÉMOIRE...

5.jpg

Fatou Bom Bensouda, avocate gambienne de la Cour pénale internationale (CPI), dont elle est actuellement procureur général, après avoir été pendant huit ans procureur adjoint, élue procureur général de la CPI le 12 décembre 2011, succédant à Luis Moreno Ocampo, et prête officiellement serment le 15 juin 2012, a été choisie par les 120 États membres du tribunal, au terme d'un processus de sélection auquel participaient 52 candidats.

Fatou Bom Bensouda, commence a énerver bon nombre d’africains et surtout les ivoiriens. La question que nous nous posons depuis un certain temps, c’est de savoir, Fatou Bom Bensouda, a t’elle quelque chose de sa besace???
Si non, qu’elle libère purement et simplement le Président Gbagbo et le ministre Charles Blé Goudé pour que la réconciliation en terre ivoirienne soit effective et pour que cesse la souffrance des ivoiriens. Par ailleurs, nous venons de lire que la représentante de France 24 a la CPI, Sophie Van Leeuwen, annonce sur son compte tweeter, que Fatou Bom Bensouda se bat en ce moment pour obtenir le report un nouveau du procès ldu président Laurent Gbagbo,et du ministre Charles Ble Goude prévu initialement le 28 janvier prochain. La raison evoquée par Fatou Bom Bensouda est la suivante: bien préparer ces témoins pour le procès. Elle demande à cet effet au président de lui accorder encore du temps. Mais à quel genre de témoins avons nous donc affaire? Des gens qui sont sensés avoir été témoin des crimes de Gbagbo et de Charles Ble Goude seulement eux, ont ils besoin d’être conditionné avant d’aller dire ce qu’ils ont vu?
Ce tribunal de la CPI est vraiment une tribunal de la honte. Au vu de tout le monde, on tord le droit pour installer la politique et cela ne fait appelle à l'attention de qui que ce soit. Vraiment un cirque ce tribunal de la honte, faite pour les présidents africains récalcitrants. Vivement le retrait des pays africains de cet instrument crée pour les assujettir.

Serges Kassy​
Juste la voix de l’artiste en exile.

14:52 Écrit par Lavane Murphy dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.