topblog Ivoire blogs

mercredi, 18 novembre 2015

Education Nationale : les Enseignants du Privé Laïc menacent de brayer

eleves abidjan2_0.jpg

Le personnel enseignant et non enseignant du privé laïc de Côte d’Ivoire, réunis en assemblée générale extraordinaire ce samedi 14 novembre 2015, de 10h 45 mn à 15 h, à la Bourse du Travail de Treichville (UGTCI), après une analyse approfondie de leurs conditions de vie, ont fait le point des difficultés relatives à l’exercice de leurs fonctions.

Vu la prise en charge par l’Etat, lors de la dévaluation, des augmentations de salaire des enseignants du privé laïc pour
deux années allant de février 1994 à janvier 1996 dite « spéciale dévaluation » ;

Vu les augmentations de salaires de février 1994, juin 1995, juillet 1996, juin 1998;
Vu l’augmentation de salaire de 9% avec rappel depuis janvier 2015, du secteur d’activité COMMERCE, DISTRIBUTION,
NEGOCE ET PROFESSIONS LIBERALES dont fait partie l’enseignement privé laïc.

Considérant que :
(1) un reliquat de quatre (04) mois de « spéciale dévaluation » reste non payé ;
(2) un reliquat de 20% de la part budgétisé et payé n’est pas parvenu au compte des enseignants ;
(3) les cinq (05) augmentations de salaire visées qui ont eu lieu n’ont pas été répercutées sur les salaires des enseignants et des personnels non enseignants du privé laïc : cela fait 20 ans de blocage des salaires ;
(4) le manque à gagner considérable du au blocage des salaires depuis 1994;
(5) les nombreux arriérés de salaire dus aux enseignants et aux personnels non enseignants ;

Les enseignants et les personnels non enseignant du privé laïc réclament :

I °) Au patronat

1) L’application de l’augmentation de salaire de 9%, assise sur celle de 1998, avec rappel depuis janvier 2015 ;
2) Le rappel des augmentations de salaire de 1994, 1995, 1996,1998 ;
3) 2) L’actualisation des barèmes de salaire des enseignants du privé laïc ;
4) L’application du barème des salaires à jour des personnels non enseignants ;
5) Le remboursement du manque à gagner dû au blocage des augmentations de salaire
6) Le paiement de tous les arriérés de salaire dus.

I °) À l’État

1) l’apurement des quatre (04) mois impayés par lui-même, dans le cadre de la spéciale dévaluation ;
2) Le remboursement du reliquat des 20 % de la spéciale dévaluation;
3) L’arrêt de l’invasion de l’enseignement privé laïc par les enseignants fonctionnaires en service

Les enseignants et les personnels non enseignant du privé laïc décident, faute de satisfaction :

1) de la grève illimitée à compter du mardi 01 décembre 2015

2) de l’organisation de sit-in :

- À la résidence du président HENRI KONAN BEDIE;
- À la résidence du premier ministre DUNCAN KABLAN DANIEL;

- Au cabinet du ministre de l’Éducation nationale et de l’Enseignement technique ;

- Au cabinet du ministre d’État, ministre de l’Emploi, des Affaires sociales et de la Formation professionnelle ;

Jusqu’au règlement diligent des préoccupations afin que le salaire des enseignants et des personnels non enseignants du privé laïc de Côte d’Ivoire soit effectivement revalorisé mettant de ce fait fin à 20 ans de privation.

P/Le SYNEPPLACI

Le Secrétaire Général National

CAMARA OUMAR

12:57 Écrit par Lavane Murphy dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.