topblog Ivoire blogs

mercredi, 11 novembre 2015

Côte d’Ivoire/ Qu'est ce qui n'a pas marché???: Le RDR passe aux aveux: « Il faut libérer les prisonniers politiques ». « Réparons les torts causés aux milliers de personnes »

amadou soum ELECTION-RDR-0002_0.jpg


L’élection présidentielle d’octobre 2015, est terminée. La page de la crise post électorale 2010-2011 est tournée. Il n’y a plus de ré comptage de voix à faire. Il ne s’agit plus de qui a gagné les élections ni de qui l’a perdu. Les candidats malheureux de l’élection présidentielle d’octobre 2015 ont tous reconnus leurs défaites en appelant le Président Alassane OUATARRA, le candidat élu, pour le féliciter. Ils ont même tenu à montrer leurs esprits républicains et leurs sens élevés de la démocratie en prenant part à la cérémonie de prestation de serment du président Alassane OUATTARA devant le Conseil Constitutionnel. Cela est à saluer. L’élection présidentielle d’octobre 2015 a donné l’occasion au peuple ivoirien de plébisciter le président Alassane OUATTARA. Le climat dans lequel s’est déroulée l’élection présidentielle augure des lendemains démocratiques meilleurs.
L’un des chantiers à finaliser est la réconciliation comme l’a annoncé le Président Alassane OUATTARA lors de sa prestation de serment. Pour cela, il faut envisager d’effacer les stigmates des 10 années d’errements inutiles. Cela n’est possible que si ensemble nous acceptons de réparer les torts causés aux milliers de personnes et de familles victimes de nos années de folies politiques. À cet effet, il faut se réjouir de l’opération publique d’enregistrement des victimes et de leurs familles en vue de leurs indemnisations ; opération lancée par la CONARIV. Il est sain et juste de réparer, de manière exhaustive, les torts causés aux milliers d’ivoiriens au cours nos années d’errements politiques. Une fois que les blessures et les plaies seront pansées, il sera souhaitable d’envisager une mesure générale d’amnistie nationale pour libérer les consciences de ceux qui ont trop de faits négatifs sur leurs consciences. Cela suppose que ces derniers acceptent de se repentir pour bénéficier de la clémence de la nation. Cela ouvrira les voies à la liberté physique et de conscience et au retour au pays des exilés pour leur permettre de participer à l’œuvre de construction de la nouvelle Côte d’Ivoire et de l’ivoirien nouveau. L’ivoirien nouveau de notre génération c’est celui qui aura compris qu’il ne faut plus revivre les atrocités que nous avons vécues au cours de nos années de turpitudes et qui accepte de tourner définitivement le dos à la violence politique. L’ivoirien nouveau, c’est celui qui reconnaît ses torts et/ou sa part de responsabilité dans les drames que notre pays a vécu. L’ivoirien nouveau c’est celui qui s’approprie les valeurs fondamentales contenues dans notre devise nationale: UNION-DISCIPLINE-TRAVAIL. L’ivoirien nouveau c’est celui qui aura définitivement compris que la Côte d’Ivoire est la TERRE D’ESPÉRANCE et le PAYS L’HOSPITALITÉ. L’ivoirien nouveau c’est celui qui accepte de pardonner à son prochain toutes les offenses physiques et morales qu’il a subies depuis la mort de Félix Houphouët- BOIGNY, Père fondateur de la Côte d’Ivoire Moderne. Enfin, l’ivoirien nouveau c’est celui qui comprend et accepte que nous sommes tous obligés de vivre ensemble sur cette terre de 322 mille km2 que nos ancêtres nous ont léguées et que nous devons obligatoirement préserver pour les générations futures. L’heure de la repentance et du pardon pour un ivoirien nouveau a sonné. Répondons tous à cet appel.

Le Ministre Joël N’GUESSAN
Secrétaire Général Adjoint chargé de la Communication, Porte-parole du RDR

09:43 Écrit par Lavane Murphy dans Blog | Lien permanent | Commentaires (4) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

Bonjour,je remerci le ministre joel N'guessan pour cette demonstration magistral qui c'est articulé autours du concept d'ivoirien nouveau. Cependant,si l'idée qui sous tend ce concept semble juste, je m'inscrit en faut dans son principe et pour plusieur raisons: D'abord,Le concept d'ivoirien nouveau n'est pas aussi nouveau dans la conscience collective en cote d'ivoire. Depuis Bedie jusqu'a Laurent Gbagbo, la quete d'une citoyenneté nouvelle a toujours préoccupé nos dirigeants. Avec Bedie, c'etait le concept d'ivoirité. Mais, celui-ci a ete evincé du pouvoir en 1999 pour acte de xenophobie. Laurent Gbagbo est venu avec la refondation, lui aussi a ete combatu pour acte de xenophobie jusqu'a son renverssement en Avril 2011. Aujourd' hui pour son deuxieme mandat, le pouvoir actuel parle d'ivoirien nouveau pour dire quoi? Comment sera cet ivoirien nouveau? Par quel moyen sera t' il réeduqué? L'ivoirien nouveau acceptera t'il la pluralité? Se conformera t'il a la loi fondamental de son pays ou entrera t'il en sediction si ces aspirations personnelles ne seront pas satisfait? Ensuite, est ce que cet ivoirien nouveau aura la capacité de transcender son égo pour accepter la différence? Sera t-il capable de privilegier la nation au detriment de sa communauté, son ethnie personnel? Sera t- il capable de refuser le culte de la personne afin de ne penser que la nation? Cet ivoirien nouveau sera t'il aussi nouveau dans la mentalité pour comprendre l'autre? Dans cet ivoirien nouveau qu'elle sera le statu des appatrides? Enfin sur quelle base se construira l'ivoirien nouveau proné par les tenants du pouvoir. Eux qui hier n'ont pas accepté le modèle des autres. Eux qui ont préféré la sédiction au dialogue politique. Eux qui ont déconstruit ce pays par le politique de rattrapage ethnique. Eux qui ont appele à la justice pour tous et qui n'ont pas eu le courage de retourner leur propre couteau contre eux memes. Eux qui ont fracturé tous les parties politiques en ne tenant compte que de ceux qui sont les plus corruptibles. Eux qui ont caporalisé les média publiques pour leurs bonnes causes. Peuvent ils pardonner le peuple ivoirien pour les tords sociaux, moraux et politiques qu'ils leurs ont fait subir depuis leur accession au pouvoir. En somme, si cette est initiative est une autre ruse pour déconstruire l'unité national alors je m'inscrit en faut et je les invites a ne pas se jouer du peuple ivoirien. Nous aspirons tous à une véritable cohésion sociale mais pour y arriver, il y a des attitudes qui doivent etre banis de nos comportements à tous. Les actes de défiance au peuple qui se traduisent par le rattrapage ethnique, le culte de la personne par les médias d'Etat, les attaques contre l'opposition sont autant d'attitudes a banir.
. juste une reflexion. Merci

Écrit par : Hypolite memel | mercredi, 11 novembre 2015

Bonjour,je remerci le ministre joel N'guessan pour cette demonstration magistral qui c'est articulé autours du concept d'ivoirien nouveau. Cependant,si l'idée qui sous tend ce concept semble juste, je m'inscrit en faut dans son principe et pour plusieur raisons: D'abord,Le concept d'ivoirien nouveau n'est pas aussi nouveau dans la conscience collective en cote d'ivoire. Depuis Bedie jusqu'a Laurent Gbagbo, la quete d'une citoyenneté nouvelle a toujours préoccupé nos dirigeants. Avec Bedie, c'etait le concept d'ivoirité. Mais, celui-ci a ete evincé du pouvoir en 1999 pour acte de xenophobie. Laurent Gbagbo est venu avec la refondation, lui aussi a ete combatu pour acte de xenophobie jusqu'a son renverssement en Avril 2011. Aujourd' hui pour son deuxieme mandat, le pouvoir actuel parle d'ivoirien nouveau pour dire quoi? Comment sera cet ivoirien nouveau? Par quel moyen sera t' il réeduqué? L'ivoirien nouveau acceptera t'il la pluralité? Se conformera t'il a la loi fondamental de son pays ou entrera t'il en sediction si ces aspirations personnelles ne seront pas satisfait? Ensuite, est ce que cet ivoirien nouveau aura la capacité de transcender son égo pour accepter la différence? Sera t-il capable de privilegier la nation au detriment de sa communauté, son ethnie personnel? Sera t- il capable de refuser le culte de la personne afin de ne penser que la nation? Cet ivoirien nouveau sera t'il aussi nouveau dans la mentalité pour comprendre l'autre? Dans cet ivoirien nouveau qu'elle sera le statu des appatrides? Enfin sur quelle base se construira l'ivoirien nouveau proné par les tenants du pouvoir. Eux qui hier n'ont pas accepté le modèle des autres. Eux qui ont préféré la sédiction au dialogue politique. Eux qui ont déconstruit ce pays par le politique de rattrapage ethnique. Eux qui ont appele à la justice pour tous et qui n'ont pas eu le courage de retourner leur propre couteau contre eux memes. Eux qui ont fracturé tous les parties politiques en ne tenant compte que de ceux qui sont les plus corruptibles. Eux qui ont caporalisé les média publiques pour leurs bonnes causes. Peuvent ils pardonner le peuple ivoirien pour les tords sociaux, moraux et politiques qu'ils leurs ont fait subir depuis leur accession au pouvoir. En somme, si cette est initiative est une autre ruse pour déconstruire l'unité national alors je m'inscrit en faut et je les invites a ne pas se jouer du peuple ivoirien. Nous aspirons tous à une véritable cohésion sociale mais pour y arriver, il y a des attitudes qui doivent etre banis de nos comportements à tous. Les actes de défiance au peuple qui se traduisent par le rattrapage ethnique, le culte de la personne par les médias d'Etat, les attaques contre l'opposition sont autant d'attitudes a banir.
. juste une reflexion. Merci

Écrit par : Hypolite memel | mercredi, 11 novembre 2015

Bonjour,je remerci le ministre joel N'guessan pour cette demonstration magistral qui c'est articulé autours du concept d'ivoirien nouveau. Cependant,si l'idée qui sous tend ce concept semble juste, je m'inscrit en faut dans son principe et pour plusieur raisons: D'abord,Le concept d'ivoirien nouveau n'est pas aussi nouveau dans la conscience collective en cote d'ivoire. Depuis Bedie jusqu'a Laurent Gbagbo, la quete d'une citoyenneté nouvelle a toujours préoccupé nos dirigeants. Avec Bedie, c'etait le concept d'ivoirité. Mais, celui-ci a ete evincé du pouvoir en 1999 pour acte de xenophobie. Laurent Gbagbo est venu avec la refondation, lui aussi a ete combatu pour acte de xenophobie jusqu'a son renverssement en Avril 2011. Aujourd' hui pour son deuxieme mandat, le pouvoir actuel parle d'ivoirien nouveau pour dire quoi? Comment sera cet ivoirien nouveau? Par quel moyen sera t' il réeduqué? L'ivoirien nouveau acceptera t'il la pluralité? Se conformera t'il a la loi fondamental de son pays ou entrera t'il en sediction si ces aspirations personnelles ne seront pas satisfait? Ensuite, est ce que cet ivoirien nouveau aura la capacité de transcender son égo pour accepter la différence? Sera t-il capable de privilegier la nation au detriment de sa communauté, son ethnie personnel? Sera t- il capable de refuser le culte de la personne afin de ne penser que la nation? Cet ivoirien nouveau sera t'il aussi nouveau dans la mentalité pour comprendre l'autre? Dans cet ivoirien nouveau qu'elle sera le statu des appatrides? Enfin sur quelle base se construira l'ivoirien nouveau proné par les tenants du pouvoir. Eux qui hier n'ont pas accepté le modèle des autres. Eux qui ont préféré la sédiction au dialogue politique. Eux qui ont déconstruit ce pays par le politique de rattrapage ethnique. Eux qui ont appele à la justice pour tous et qui n'ont pas eu le courage de retourner leur propre couteau contre eux memes. Eux qui ont fracturé tous les parties politiques en ne tenant compte que de ceux qui sont les plus corruptibles. Eux qui ont caporalisé les média publiques pour leurs bonnes causes. Peuvent ils pardonner le peuple ivoirien pour les tords sociaux, moraux et politiques qu'ils leurs ont fait subir depuis leur accession au pouvoir. En somme, si cette est initiative est une autre ruse pour déconstruire l'unité national alors je m'inscrit en faut et je les invites a ne pas se jouer du peuple ivoirien. Nous aspirons tous à une véritable cohésion sociale mais pour y arriver, il y a des attitudes qui doivent etre banis de nos comportements à tous. Les actes de défiance au peuple qui se traduisent par le rattrapage ethnique, le culte de la personne par les médias d'Etat, les attaques contre l'opposition sont autant d'attitudes a banir.
. juste une reflexion. Merci

Écrit par : Hypolite memel | mercredi, 11 novembre 2015

Bonjour,je remerci le ministre joel N'guessan pour cette demonstration magistral qui c'est articulé autours du concept d'ivoirien nouveau. Cependant,si l'idée qui sous tend ce concept semble juste, je m'inscrit en faut dans son principe et pour plusieur raisons: D'abord,Le concept d'ivoirien nouveau n'est pas aussi nouveau dans la conscience collective en cote d'ivoire. Depuis Bedie jusqu'a Laurent Gbagbo, la quete d'une citoyenneté nouvelle a toujours préoccupé nos dirigeants. Avec Bedie, c'etait le concept d'ivoirité. Mais, celui-ci a ete evincé du pouvoir en 1999 pour acte de xenophobie. Laurent Gbagbo est venu avec la refondation, lui aussi a ete combatu pour acte de xenophobie jusqu'a son renverssement en Avril 2011. Aujourd' hui pour son deuxieme mandat, le pouvoir actuel parle d'ivoirien nouveau pour dire quoi? Comment sera cet ivoirien nouveau? Par quel moyen sera t' il réeduqué? L'ivoirien nouveau acceptera t'il la pluralité? Se conformera t'il a la loi fondamental de son pays ou entrera t'il en sediction si ces aspirations personnelles ne seront pas satisfait? Ensuite, est ce que cet ivoirien nouveau aura la capacité de transcender son égo pour accepter la différence? Sera t-il capable de privilegier la nation au detriment de sa communauté, son ethnie personnel? Sera t- il capable de refuser le culte de la personne afin de ne penser que la nation? Cet ivoirien nouveau sera t'il aussi nouveau dans la mentalité pour comprendre l'autre? Dans cet ivoirien nouveau qu'elle sera le statu des appatrides? Enfin sur quelle base se construira l'ivoirien nouveau proné par les tenants du pouvoir. Eux qui hier n'ont pas accepté le modèle des autres. Eux qui ont préféré la sédiction au dialogue politique. Eux qui ont déconstruit ce pays par le politique de rattrapage ethnique. Eux qui ont appele à la justice pour tous et qui n'ont pas eu le courage de retourner leur propre couteau contre eux memes. Eux qui ont fracturé tous les parties politiques en ne tenant compte que de ceux qui sont les plus corruptibles. Eux qui ont caporalisé les média publiques pour leurs bonnes causes. Peuvent ils pardonner le peuple ivoirien pour les tords sociaux, moraux et politiques qu'ils leurs ont fait subir depuis leur accession au pouvoir. En somme, si cette est initiative est une autre ruse pour déconstruire l'unité national alors je m'inscrit en faut et je les invites a ne pas se jouer du peuple ivoirien. Nous aspirons tous à une véritable cohésion sociale mais pour y arriver, il y a des attitudes qui doivent etre banis de nos comportements à tous. Les actes de défiance au peuple qui se traduisent par le rattrapage ethnique, le culte de la personne par les médias d'Etat, les attaques contre l'opposition sont autant d'attitudes a banir.
. juste une reflexion. Merci

Écrit par : Hypolite memel | mercredi, 11 novembre 2015

Les commentaires sont fermés.