topblog Ivoire blogs

vendredi, 23 octobre 2015

Côte d'Ivoire: Communiqué de la Coalition des Indignés de Côte d'Ivoire à la veille de la présidentielle

4.jpg

Mesdames, messieurs

 

Ivoiriennes, Ivoiriens

 

Chers amis de la Côte d’Ivoire,

 

 A la veille de l’élection présidentielle en Côte d'Ivoire, la Coalition des Indignes de Côte d’Ivoiri tient à porter son point de vue à la connaissance de tous. La Coalition des Indignés de Côte d’Ivoire se donne le droit de faire le rappel succinct suivant :

 

-Par la faute d’élection présidentielle mal organisée, la Côte d’Ivoire a connu la crise la plus violente de son histoire.  Officiellement, il a été dénombré plus de trois mille (3000) morts innocentes. Depuis l’accession du régime d’Alassane Ouattara au pouvoir d’Etat en 2011, à l’analyse  de la gestion du pays conduite par Monsieur Alassane Ouattara, il se dégage d’énormes écueils à tous les niveaux de la vie de la Nation ivoirienne. Au vu des flagrantes contradictions économiques et socio-politiques grandissantes qui ont cours en Côte d’Ivoire, un sentiment général d’inquiétudes et d’incertitudes animent les cœurs des populations vivant sur toute l’étendue du territoire national.

 

 Considérant que le régime Alassane Ouattara imposerait l’élection présidentielle au Peuple ivoirien qui pense que les conditions ne sont pas réunies pour des élections apaisées, la Coalition des Indignées de Côte d’Ivoire pointe du doigt la responsabilité de la Commission Electorale Indépendante et celle du Conseil constitutionnel dans les inquiétudes et les incertitudes qui animent les Ivoiriennes et les Ivoiriens.

 

 En effet,  La C.E.I. (Commission Indépendante Électorale) et la Conseil constitutionnelle sous Alassane Ouattara, devant servir à gérer impartialement l’organisation des Elections (présidentielle Législatives, municipales et régionales), tout en engageant des réformes idoines et nécessaires dans les limites autorisées par les Textes de loi en vigueur pour l’avènement d’un Ordre constitutionnel normal et démocratique, ont été transformées en un Instrument personnel pour entretenir la fraude et perpétuer un régime qui dit pourtant être démocrate. La soif de vouloir coûte que coûte gouverner ou gagner ces élections et permettre un passage par tous les moyens ont permis à ce régime de fermer les yeux sur la survie et le bien être des ivoiriens.

 

Par conséquent, la Coalition des Indignés de Côte d’Ivoire prend l’opinion nationale et internationale pour exiger :

 

-le strict respect des dispositions constitutionnelles relatives à l’organisation des élections

 

-la sécurisation et la protection des biens et des personnes dans cette période électorale susceptible de voir ressurgir des violences inutiles, en raison de la légèreté avec laquelle les dirigeants Institutions chargées des élections prennent leurs décisions.

 

 Fait à Abidjan, le 20 Octobre 2015

 

 Nahounou Daleba

 

Coordonnateur par Intérim de la Coalition des Indignés de Côte d'Ivoire 

13:41 Écrit par Lavane Murphy dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.