topblog Ivoire blogs

mercredi, 23 septembre 2015

Voici les révélations d’un ancien agent illuminati sur les crimes de la communauté internationale: Le cas du Mali, du Niger, du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire

cedeao-20-25f67.jpg

«L’année 2015 est l’année de tous les dangers sur la scène géopolitique mondiale. Mais précise-t-il il ya des choses que je me sens obligé de révéler afin d’accentuer ma participation à l’éveil des consciences des peuples qui veulent vivre et non survivre.» Et d’ajouter «que l’on soit latino-américain, asiatique, oriental ou africain, tout le monde, je dis bien, tout le monde est concerné de loin ou de près par ce qui se passe. Il n y a aucune excuse dispensant l’implication des uns et des autres. Car la mort rôde dans tous les coins et recoins du monde. Cela du fait de quelques individus mal pensants qui en tirent les ficelles mercantiles et mortuaires.»

Monsieur DERECKSSEN indique que «pour bien comprendre et sécuriser votre aptitude à mener le combat sans faiblesse ni compromission, sans vous faire de leçon, permettez-moi de restituer certains faits afin de savoir où l’on met les pieds dans cette « jungle » diabolique et sans pitié.» Car prévient-il«dans cette jungle, il n’y a pas de place pour l’émotion, les esprits distraits, la négligence et le triomphalisme béat. La concentration permanente est une exigence vertueuse pour les peuples qui veulent vivre libres de manière durable.»

Dans sa présente communication, DERECKSSEN nous informe que les racines de tout ce drame géopolitique et géostratégique actuel sont à trouver dans le développement et le contrôle de l’industrie militaire par les illuminatis abusivement désignés sous le vocable de communauté internationale.

Son analyse des implications géostratégiques de ce “drame” mondial nous emmène dans plusieurs régions du monde. Mais actualité oblige, Lavane Murphy a choisi de vous livrer les analyses concernant notre continent, l’Afrque.

Dans cette première partie, nous choississons de vous présenter les cas du Mali, du Niger, du Burkina Faso et de la Côte d’Ivoire.

LA COMMUNAUTE CRIMINELLE INTERNATIONALE Voici les révélations dun ancien agent illuminati sur les crimes de la communauté internationale: Le cas du Mali, du Niger, du Burkina Faso et de la Côte dIvoire

LA COMMUNAUTE CRIMINELLE INTERNATIONALE

MALI – NIGER – BURKINA FASO – COTE D’IVOIRE

Voici le quatuor qui s’est laissé engluer dans les émotions et l’assistance des autres en refusant de s’engager d’eux même en ne tenant pas compte de ce qui pouvait coûter en vies et en matériels. C’est-à-dire, aller au paradis sans mourir. Cet avis est largement vrai pour les 2 premiers pays, bizarroïde pour le 3è et moitié moins pour le 4ème c’est-à-dire la Côte d’Ivoire.

Le président malien sous le controle de François Hollande le «socialiste» 300x200 Voici les révélations dun ancien agent illuminati sur les crimes de la communauté internationale: Le cas du Mali, du Niger, du Burkina Faso et de la Côte dIvoire

Le président malien sous le controle de François Hollande le «socialiste»

Pour le Mali, le but des occidentaux est de scinder le pays en 2 entités, Touaregs et ceux du sud. L’envoi des « djihadistes » est de faciliter et renforcer cette séparation à mettre sous contrôle de l’Otan et maintenir le pays dans la soumission et la misère pérennes. L’élection a permis de mettre Ibrahim Keita le « socialiste » au pouvoir. Au Niger, c’est aussi un « socialiste » qui est au sommet de l’état. Ces 2 « personnalités » obéissent à François Hollande le président « socialiste » français qui est chargé de « gérer » les marionnettes dites socialistes dans les pays « satellites ». Chers amis, savez-vous les causes de l’existence des « mouvements » à caractères idéologiques dans le monde ? C’est-à-dire, l’international socialiste et consort ? Ça saute pourtant aux yeux, cette arnaque idéologique !

L’International socialiste est un mouvement illuminati, géré par les loges maçonniques tout comme le mouvement des ultralibéraux. Ça, si on ne l’a pas compris, alors les gens seront toujours des marionnettes dans ce jeu pervers pour manipuler les idiots de service, fiers d’appartenir à la « famille ». Ces mouvements ont été créés pour contrôler tous les leaders qui ont un penchant pour tel ou tel autre idéologie. Ce qui signifie qu’il est vital pour les peuples africains d’avoir un mouvement local cultivant une idéologie propre à ses aspirations culturelles, ce qui peut donner un résultat plus que probant dans une discipline de fer. La chine l’applique depuis longtemps et nous en voyons tous le résultat aujourd’hui.

Le président nigérien un autre pantin sous le controle de François Hollande le «socialiste» Voici les révélations dun ancien agent illuminati sur les crimes de la communauté internationale: Le cas du Mali, du Niger, du Burkina Faso et de la Côte dIvoire

L’on voit des gens s’évertuer à intégrer les mouvements chargés de contrôler leurs consciences à travers le monde et s’y jettent béatement et bêtement. L’on peut être socialiste dans l’âme et bien servir son pays sans forcément appartenir à cette arnaque d’international socialiste.

Laurent Gbagbo, ce leader intemporel africain a réussi à le faire à tel point qu’il fut renié par François Hollande et le fameux international socialiste qui n’arrivaient pas à le contrôler. Je vais vous dire ceci, les dirigeants socialistes à travers le monde occidental sont contrôlés et dirigés par leurs maitres tapis dans l’ombre. Le FMI, la Banque Mondiale, les ONG et les banques commerciales dans les pays sont les objets de domination de ces maîtres-là.

En Côte d’Ivoire, Affi Nguessan qui était partant pour servir de marionnette à François Hollande, l’a accepté avec aisance car il rêve lui aussi d’être au sommet de l’état. Il s’est alors livré mains et poings liés à la France pour des ambitions stupides et sans lendemain. Il savait pourtant que les militants du Fpi sont formatés politiquement, attachés à Laurent Gbagbo et souverainistes dans l’âme. Pensaient-ils lui et ses parrains que leur jeu pervers allait durer ? Les faits post électoraux sont pourtant vivaces dans les esprits.

Annuler un congrès en 2015, enfermer ses camarades dans des pénitenciers, s’accaparer le quartier général de Laurent Gbagbo, se faire aider du régime Ouattara sous injonction de la France et des Etats-Unis suffiraient-ils à enfermer dans un « enclos » les partisans de la souveraineté de la Côte d’Ivoire ? L’on se demande où a-t-il fait sa formation politique pour devenir un vassal de la pire espèce. Le congrès qu’ils redoutaient lui et ses parrains vient d’avoir lieu dans la région natale de Laurent Gbagbo.

Gbagbo, nouveau président du parti, Affi N’guessan est radié lui et ses acolytes. Obama, David Cameron et François Hollande qui ont tout suivi viennent d’être battu encore par Laurent Gbagbo depuis sa cellule lointaine à La Haye. Ce trio criminel a peut-être des armes de guerre, mais Laurent Gbagbo utilise son intelligence. Voilà la diérence entre eux et lui qui sait qu’ils ne sont que les employés des banquiers internationaux. Ces banquiers qu’il a battu économiquement lui, Laurent Gbagbo et son gouvernement en Mars 2011 à telle enseigne qu’ils ont activé la force aérienne militaire française.

Les ivoiriens ne sont pas prêts d’oublier un tel homme qui est allé jusqu’à subir pour eux, les bombes de l’Onu et de la France. Vu tout ceci, l’on voit bien que Affi et ses sbires adeptes de la facilité et la prostitution politique ne sont que de la vermine à éradiquer. A Washington Paris et Londres, l’on s’attendait à ce que Alassane Ouattara étoue le congrès du parti de Laurent Gbagbo. Mais ce fut le contraire qui se produit car la ruse politique a prévalut sur la force en attendant la confrontation finale entre le peuple ivoirien et les vautours de la communauté internationale avec leurs pantins qui sont au pouvoir et dans l’opposition prostituée et indigeste.

Pour rattraper le coup l’on tente de redonner la parole à Affi Pascal Nguessan afin de récupérer du soue en organisant à son tour un faux congrès, une « fête de la liberté » et une investiture avec des militants du Rdr, de la minorité du Pdci proche de Konan Bedié et quelques rares ex-militants Fpi radiés du parti mais c’est trop tard car ils sont morts dans la conscience politique populaire. Les africains et les ivoiriens savent désormais où est la vérité et la normalité.

Mais la France, les Etats-Unis et la Grande Bretagne ne baissent pas garde et viennent de prendre la décision de forcer le passage pour Alassane Ouattara en Octobre 2015 malgré sa non éligibilité et la contre popularité de sa candidature contre nature relativement aux lois ivoiriennes.

Affi Nguessan n’est pas à la hauteur car faible politiquement, inutilement orgueilleux et impopulaire. Les militants du Fpi, certes se battent pour la souveraineté de leur pays, mais ignorent certainement le poids économique d’une victoire sur la France et ses soutiens internes et externes. Savent-t-ils un seul instant qu’en cas de victoire sur leurs ennemis, c’est la somme de 180 milliards de dollars journaliers qu’ils arrachent aux banquiers occidentaux ? Oui chers amis, c’est la peur de perdre un tel montant qui a aolé les banquiers et leurs maîtres qui ont bombardé la résidence présidentielle en Avril 2011.

La Côte d’Ivoire était à deux doigts de mettre en circulation sa monnaie qui allait s’imposer aux autres pays de la Cedeao. Ce qui veut dire que la manne financière définie plus haut allait passer sous le contrôle de la Côte d’Ivoire et des pays de la sous-région. Au lieu de mener ce combat de souveraineté et de «recouvrement » de l’argent qu’on vole à leurs peuples, les cadres et autres politiciens du dimanche de ces pays se permettre de choisir la tricherie et le mensonge criminel afin de s’en mettre plein les poches avec seulement un 0,005% de ces 180 milliards escroqués chaque jour aux populations ouest africaines dont-ils disent « défendre » les intérêts.

La communauté internationale n’accepte pas et digère mal la résistance souverainiste des gradés militaires que sont le Général Dogbo Blé Bruno et du commandant Séka Anselme. De telles attitudes ont la manie de pérenniser l’espérance des ivoiriens qui doivent comprendre qu’ils doivent aller jusqu’au bout même dans la douleur. Car si ces hommes subissent les tortures et autres humiliations inhumaines sans pour autant se renier quant à la souveraineté de leur nation naissante, la masse civile ne peut plus se donner de limite pour assumer son destin historique. Ces soldats à la haute conscience nationale savent qu’une partie de l’histoire de l’Afrique exige d’eux des attitudes stoïques sans prix. Ils le savent et l’acceptent sans tenir compte de leurs vies terrestres. C’est diffcile ce qu’ils vivent mais ont accepté d’en payer le prix.

 

L’autre soucis de la criminelle communauté internationale est ce qui s’est passé lors de la parodie de procès des pro Gbagbo qui a permis de révéler aux monde la stature d’acier de deux femmes africaines à la barre. L’ex ministre Géneviève Grébé qui a fait preuve d’honneur, de fidélité à sa patrie avec en toile de fond sa fidélité au leader Laurent Gbagbo lors de son intervention. Mais le coup de grâce est venu de Simone Gbagbo, femme exceptionnelle qui a eu l’audace de donner des cours de droit à la « cour » ouattaradienne et montré à l’occident qu’elle est inexible face à leur sauvagerie brutale et criminelle.

L’attitude de ces citoyennes restés intègre face à la machine du régime Ouattara n’a fait que renforcer la foi des ivoiriens qui refusent de se laisser voler leur pays. Oui, ils le savent, ces deux soldats et ces deux dames, héros de l’Afrique qui sont dotés d’une autorité charismatique, même dans la douleur. La CIA le sait et veut détruire cela dans la tricherie électorale en cours en les maintenant en otage. Cette élection est vitale pour «eacer » définitivement ces « éléments » et enterrer la Côte d’Ivoire ivoirienne au profit d’une Côte d’Ivoire Ouest-africaine c’est-à-dire une Côte d’Ivoire « Cedeao ». C’est ce modèle de Côte d’Ivoire qu’on acceptés le Clan Ouattara, Affi N’guessan et Konan Bédié.

Comme je l’ai signifié dans mon précédent courrier, tous les acteurs syndicaux et politiques gênants seront liquidés, c’est-à-dire massacrés sous commande occidentale. C’est pourquoi La France, La Grande Bretagne et les Etats-Unis, préparent un renversement de situation au Burkina Faso en vue de militariser le pouvoir d’Etat afin d’appuyer Alassane Ouattara relativement aux «élections » en Côte d’Ivoire contre les souverainistes ivoiriens.

La Côte d’Ivoire est une puissance économique qui s’ignore mais est une poule aux oeufs d’or pour la haute finance internationale qui prépare tout ce scénario criminel au Burkina Faso avec comme base arrière, la Côte d’Ivoire sous couvert d’Alassane Ouattara pour le compte de la communauté internationale. La haute finance internationale qui sait qu’une Côte d’Ivoire souveraine supprimera le Franc Cfa de son système monétaire. Sachant que la mort du Franc Cfa entrainera un bouleversement volcanique de leurs intérêts, eh bien cette coterie de criminels a finalement révisé son choix au Burkina Faso quand à Zéphirin Diabré. Ils pensaient qu’Alassane Ouattara réussirait à dompter les ivoiriens après le massacre de 2011.

Pour l’heure et pour les illuminatis, Zéphirin Diabré n’a pas le «core » pour gérer ce qui se prépare contre la Côte d’Ivoire (il ne faut pas de lasser de le dire, l’éradication progressive de la race ivoirienne, leur ennemie) et la sous-région, lui qui avait été copté pour remplacer Blaise Compaoré. La tension actuelle dans le pays de Laurent Gbagbo a tout changé car Alassane Ouattara n’est pas éligible. Pour « stabiliser » la situation, Gilbert Dienderé et la Cedeao avaient pour tâche de modifier la vie politique du Burkina Faso afin de refaire de ce pays une base arrière de destruction massive sous couvert de la communauté internationale contre la révolution ivoirienne qui gronde. Les arguments fallacieux tels l’exclusion du parti de Compaoré aux élections et le verdict de l’aaire Sankara furent saisis au bond. Mais le peuple burkinabè semble spontanément ne pas l’entendre de cette oreille. Le régime d’Abidjan, la Cedeao, la France et les Etat Unis sont pris dans une nasse épineuse et vénéneuse.

Décidément ces apprentis politiciens d’Afrique ne sont que des pions qu’on manipule au gré des intérêts du moment. Quant aux ivoiriens, la résistance progressive et durable qui a débuté ces derniers temps suite à la validation grotesque de la candidature illégale de Ouattara, pourra apporter la délivrance.

LA GRANDE ARNAQUE

Pour conclure ce chapitre, je vais vous relater un pan du contenu de l’enveloppe que m’a remise l’époux de mon amie lituanienne. Les ivoiriens étaient heureux de la chute de Nicolas Sarkozy n’est-ce pas ? Sachez donc que tout ceci est une grossière mise en scène pour « dégoner » les souverainistes ivoiriens et les panafricanistes purs et durs.

Effectivement après la guerre post-électorale qui avait pour but non seulement d’installer un non élu appelé Alassane Ouattara à la tête de la Côte d’Ivoire pour démolir la démocratie et la liberté économique prônées par Laurent Gbagbo, le constat reste amère pour les occidentaux. Pourquoi ?

C’est vrai que le massacre de l’ethnie guéré et des ivoiriens était nécessaire pour installer l’homme de la communauté internationale, mais l’autre raison fondamentale de cet holocauste et crime contre l’humanité avait pour but de refroidir les ardeurs des néo panafricanistes africains. Mais ô surprise ! Les souverainistes ivoiriens montrent qu’ils ont la peau dure. C’est ainsi qu’en Février 2012 les services secrets américain, Anglais et français se rencontre pour une conduite à tenir vu que les ivoiriens ne veulent pas lâcher du lest. Les renseignements en leurs possessions disent qu’une oensive militaire est en préparation contre leur poulain Ouattara.

Partout l’on parle d’un « match retour ». « Heureusement » pour les illuminatis, les ivoiriens ne savent pas se taire en vendant la peau de l’ours avant de l’avoir chassé sans oublier les fuites confirmant les renseignements des services secrets occidentaux. Après des séances de travail, les illuminatis se mettent d’accord. Nicolas Sarkozy doit tomber car son maintien au pouvoir va galvaniser la haine et l’ardeur au combat des souverainistes ivoiriens. Il fut alors décidé de le remplacer par François Hollande le « socialiste » et « ami » du Fpi de Laurent Gbagbo afin de faire baisser le mercure de la résistance, histoire de gagner du temps et tout vérouiller.

Le 6 Mai 2012, comme prévu par les banquiers internationaux, Sarkozy tombe en faveur de François Hollande. C’est alors la joie en Côte d’Ivoire où Sarkozy compte beaucoup d’ennemis à hauteur de 70% des ivoiriens (sondage services secrets) en revanche, cette joie des ivoiriens rassure les illuminatis qui apprécient que les ivoiriens aient mordu à l’appât. Il est ordonné à Ouattara de libérer progressivement des prisonniers politiques pour jouer sur les émotions et «dégoner » les « va-t’en guerre ». Il faut tout de même avouer que cela a eu de l’eet sur quelques naïfs militants et dirigeants politiques jusqu’au sommet du Fpi. Les occidentaux se sentent alors à l’aise quand à leur projet de faire de la Côte d’Ivoire un pays qui échappe au contrôle des autochtones en faveur des ressortissants ouest africains. Ainsi l’achat des consciences continu de plus belle avec des libérations sporadiques de prisonniers politiques et comme cerise sur le gâteau et boucler la boucle de cette hideuse arnaque,

Affi N’guessan est libéré après promesse par celui-ci de faire oublier Gbagbo et rendre le Fpi docile. François Hollande prône ainsi, le jeu politique à toutes les parties dans les pays francophones sensibles et des rebellions et terroristes contre les pays difficiles comme le Cameroun et le Nigéria. Pendant que les mouvements terroristes occidentaux comme les djihadistes au Mali et Boko haram font leur part de déstabilisation au Cameroun et au Nigéria, en Côte d’Ivoire, les terroristes politiques sont à l’oeuvre pour déstabiliser la vision révolutionnaire de Laurent Gbagbo jusque dans son propre camp, le Fpi, l’ENNEMI N°1 en Afrique de la communauté internationale.

Affi N’guessan et ses compagnons Gossio Marcel et autres se sont vendu à la France qui les charge d’accompagner Ouattara qui tient la machine électorale bien en main bien qu’étant inéligible. Le plus important pour les Etats-Unis, la Grande Bretagne et la France est que leur poulain Ouattara soit « légitimé » aux yeux du monde afin de passer à la phase de « DESIVOIRISATION » de la Côte d’Ivoire. Cette désivoirisation comme prévue doit se faire en remplissant dans un premier temps de ressortissants de la Cedeao et en 5 ans, toute l’administration publique, la police, la gendarmerie, l’armée, l’enseignement. Ensuite ce sera le partage des terres avec 5 lois malicieuses déjà prêtes à être votées par les députés de Ouattara sous contrôle de la communauté internationale. C’est cette désivoirisation de la Côte d’Ivoire qu’attendent impatiemment la communauté internationale avec fébrilité. Cette communauté internationale qui est représentée en Côte d’Ivoire par l’Onuci et l’armée française. C’est pour contrer cette désivoirisation qu’il a vu venir que Laurent Gbagbo est resté sous les bombes au palais en refusant toutes les propositions absurdes des illuminatis.

Il faut savoir que la liquidation de la Côte d’Ivoire ou de sa sauvegarde dépend d’abord des ivoiriens eux même. Si les ivoiriens veulent sauver leur pays, ils doivent comprendre définitivement qu’ils doivent accepter d’en payer le prix du sang avant toute aide d’alliés extérieurs, car ces alliés n’appuient que ceux qui sont prêts à verser sang et sueurs pour leur patrie.

Les soulèvements populaires en cours doivent s’intensifier avec beaucoup d’intelligence, de stratégies, d’astuce et beaucoup de solidarité par tous les moyens car la démocratie à l’occidental et le politiquement correcte n’ont pas leur place dans ce combat inévitable et mortel. Les ivoiriens doivent savoir qu’ils tiennent le bon bout mais qu’ils comprennent enfin que s’ils commettent l’erreur par faiblesse et peur de laisser Ouattara réussir sa fausse élection sous commande étrangère, alors ils verront ce qu’ils n’ont jamais vu, ils auront un « calme » trompeur mais seront dépossédés de leur pays sans aucune pitié (c’est cela l’objectif à moyen terme).

Tous ceux qui seront susceptibles de gêner politiquement Ouattara (si la combine électorale marche) dans cette dévoirisation programmée depuis Washington, Londres et Paris seront liquidés. Il y aura des larmes de détresse si cela arrive mais ce sera la faute des ivoiriens eux même, mais ce sera peut-être trop tard.

Bon courage.

F.F. Dereckssen

Ancien agent illuminati.

15:49 Écrit par Lavane Murphy dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.