topblog Ivoire blogs

lundi, 24 août 2015

Côte d’Ivoire fraude électorale – La CEI mise sous surveillance par les Américains (NDI) et 14 ONG

kenneth-wollack-ndi.jpg

Kenneth Wollack (Président NDI) « La Côte d’Ivoire peut surmonter le défi de 2010″

En visite de travail en Côte d’Ivoire du 20 au 22 août 2015, le président du National democratic institue (Ndi)qu’accompagnait Christopher Fomunyoh, directeur Afrique du Ndi a échangé avec les acteurs du processus électoral.

«Si tout le monde joue son rôle de façon transparente et qu’il y a le dialogue, le crois que ce pays peut surmonter le défi de 2010», a déclaré Kenneth Wollack, président du Ndi, le 22 août, à Abidjan-Plateau, au cours d’une conférence de presse.

Également, il a indiqué qu’il ne peut pas faire de prédiction quant à l’issue des élections. Cependant, a-t-il affirmé: « je reste optimiste ». « Je ne peux pas prédire de l’issue du processus. Il faut attendre la fin pour savoir si le processus s’est bien passé ». Poursuivant, il a affirmé que ces rencontres avec les acteurs du processus lui ont permis de s’apercevoir de leur engagement et de leur volonté.

« Maintenant, il est question de traduire tout cela en acte concret. Et c’est de cette manière qu’on pourra honorer la mémoire de milliers de femmes, d’hommes et d’enfants ivoiriens tombés lors de la crise passée », a-t-il fait remarquer.

Pour, M. Wollack, si tous les acteurs jouent leur rôle, la Côte d’Ivoire aura une élection qui reflète l’espoir et l’aspiration du peuple.

A l’en croire, les élections de 2015 sont particulièrement importantes après celle de 2010 marquée une crise postélectorale qui a fait officiellement 3000 morts. Aux acteurs ivoiriens, il a demandé de se rappeler des élections de 2012 au Kenya après la tragédie de celles de 2007. Concernant le Nigeria, il a souligné que la perspective d’une tragédie après les récentes élections a été déjouée avec l’engagement de tous les acteurs. « En Côte d’Ivoire, le même effort est nécessaire de la part des acteurs du processus », a-t-il conseillé.

A travers l’application du Pvt (dépouillement parallèle du vote) à la présidentielle de 2015, M. Wollack a indiqué que la Plateforme d’observation des élections en Côte d’Ivoire (Poeci) qui regroupe 14 organisations de la société civile ivoirienne va gérer de façon scientifique les élections. Ce qui permettra de promouvoir l’intégrité des élections et détecter la manipulation des résultats électoraux.

«Comme recommandation, je pense qu’il faut surmonter ce qui s’est passé en 2010. Il y a un code de bonne conduite qui est en train d’être élaboré. Le plus important n’est pas de le signer mais il s’atteler à le respecter», a conclu le président du Ndi.

CHEICKNA D. Salif
Fraternité Matin

12:39 Écrit par Lavane Murphy dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.