topblog Ivoire blogs

lundi, 10 août 2015

Présidentielle 2015: « Affi N’guessan n’est pas le candidat du FPI et les actes qu’il pose n’engagent que sa propre personne » (Koné Boubacar, porte-parole du FPI)

fpi conf presse_1.jpg

COMMUNIQUE

FRONT POPULAIRE IVOIRIEN

Le Secrétariat Général

Déclaration du Porte-parole du FPI suite aux propos macabres de M. Affi N’Guessan à l’encontre du Président Laurent Gbagbo

L’opinion nationale et internationale a appris, par voie de presse, que M. Pascal Affi N’Guessan s’est fait investir, le samedi 8 août 2015, comme « candidat du Front populaire ivoirien (FPI) » à l’élection présidentielle ivoirienne annoncée pour octobre 2015.

Selon ses propos rapportés fidèlement par la presse internationale, notamment Radio France internationale (RFI), M. Affi a déclaré qu’il est candidat, selon ses propres termes, « pour honorer la mémoire du Président Laurent Gbagbo ».

En attendant que les instances du Parti ne se prononcent sur la forfaiture permanente et inacceptable du sieur Affi N’Guessan qui continue de se présenter comme militant du FPI, forfaiture désormais doublée de ces propos d’une répugnante gravité, il est urgent de rappeler que :

1- Depuis le 3ème Congrès extraordinaire du 30 avril 2015 à Mama (Gagnoa), M. Affi N’Guessan est exclu du FPI et les actes qu’il pose n’engagent que sa propre personne ;

2- Le camarade président Laurent Gbagbo, réélu président du FPI par ledit Congrès mais injustement détenu, depuis novembre 2011 à la prison de la Cour pénale internationale (CPI), à la Haye, aux Pays Bas, est bel et bien vivant !

3- Même s’il lui plaît de cultiver son ingratitude et sa méchanceté envers le Président ivoirien renversé par la France de Nicolas Sarkozy, au profit de ses nouveaux alliés du régime Ouattara, rien n’autorise Affi N’Guessan ni à déclarer le Président Gbagbo mort et enterré, ni à se donner le luxe macabre « d’honorer sa mémoire » par une pitoyable candidature, car Dieu merci, Gbagbo est bel et bien vivant !

4- Mieux, c’est pour son retour sur la scène politique ivoirienne que le FPI, l’instrument de lutte pacifique qu’il a créé, continue de se battre.

Fait à Abidjan, le 9 août 2015

Koné Boubakar

1er Secrétaire Général Adjoint,

Porte-parole par intérim du FPI

Lundi 10 Août 2015

13:47 Écrit par Lavane Murphy dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.