topblog Ivoire blogs

jeudi, 30 juillet 2015

Côte d’Ivoire/ Atteinte à la liberté de la presse: RSF demande la libération immédiate du journaliste Joseph Titi

1400961156.jpg

Abidjan- L'organisation de défense des droits des journalistes basée à Paris, Reporters sans frontières (RSF), a demandé jeudi la libération du directeur de publication du quotidien ivoirien "Aujourd'hui", interpellé et incarcéré mercredi 29 juillet à Abidjan pour "outrage au chef de l'Etat" Alassane Dramane Ouattara dit ADO.
Dans un communiqué dont IvoireBusiness a eu copie, RSF dit avoir appris "avec surprise et consternation le placement en détention préventive à la Maison d'arrêt et de correction d'Abidjan" (Maca) de Joseph Titi Gnahoua, directeur de publication de quotidien « Aujourd’hui », journal d’opposition en Côte d’Ivoire.

Reporters sans frontières demande "aux autorités ivoiriennes de respecter leurs propres lois et de libérer immédiatement Joseph Gnahoua Titi", rappelant que "les délits de presse sont dépénalisés en Côte d'Ivoire" et qu'un "journaliste n'a donc pas à être jeté en prison quels que soient les propos de ses articles".
Joseph Titi comparaîtra devant un juge vendredi pour s'expliquer sur les articles parus en "Une" de son journal le 21 juillet, et qui mettent gravement en cause le chef de l’Etat Alassane Ouattara.
Pour rappel, le DP « d’Aujourd’hui » avait été entendu par la brigade de recherches de la gendarmerie suite à la publication des «rapports des services secrets Français (DGSE)» qui mettaient en cause le régime d’Abidjan sur la violation de l’embargo sur les armes, les achats d’armes à hauteur de 60 milliards de Fcfa via le Bénin, les détournements massifs de deniers publics, l’utilisation de doubles facturations pour maquiller les détournements de fonds, et les fraudes électorales massives en préparation.

Serge Touré

18:51 Écrit par Lavane Murphy dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.