topblog Ivoire blogs

mercredi, 22 juillet 2015

Le RDR se déchire à Bouaké avec la destitution du Secrétaire départemental

Rancune-rdr.jpg

Les structures de base du Rassemblement des républicains (RDR, parti au pouvoir) ont procédé, mardi, à Bouaké (379 Km au Nord d’Abidjan) à la destitution du Secrétaire départemental, Ba Karamoko, à l’issue d’une Assemblée générale tenue dans un environnement de vives tensions au siège de ce parti présidentiel au quartier commerce de la commune, a constaté un journaliste de APA sur place dans la deuxième ville du pays.

Les secrétaires de section du RDR, les commissaires politiques ainsi que les structures spécialisées que sont le Rassemblement des jeunes républicains (RJR), le Rassemblement des femmes républicaines (RFR) et le Rassemblement des enseignants républicains (RER) du département de Bouaké, ont annoncé ne plus reconnaître Ba Karamoko comme Secrétaire départemental.

“A partir de ce jour 21 juillet 2015, le RDR de Bouaké ne se reconnait plus en Ba Karamoko comme son Secrétaire départemental” a déclaré, Guefala Soro, Commissaire politique RDR Belleville-Bouaké, faisant la lecture des résolutions ayant sanctionné cette Assemblée générale. De fait, a-t-il poursuivi, “il (Ba Karamoko) est destitué, et cette destitution se veut non négociable parce que M. Ba Karamoko (…) a abusé de la confiance des militants”.

“Nous lui donnons un délai de trois jours à partir d’aujourd’hui (mardi 21 juillet 2015) pour qu’il évacue le siège qui est loin d’être sa propriété privée” a assené M. Soro, soulignant qu’un “Secrétariat départemental par intérim sera constitué dans les deux jours à venir et sera présenté, dès le samedi 25 juillet 2015 aux militants”.

Par ailleurs, a conclu le Commissaire Soro, “les militants se donneront les moyens de saisir le Directoire du RHDP (Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix, coalition au pouvoir) pour remettre en cause tous ces messieurs sans grade qui y figurent au nom du parti”.

Les Commissaires politiques du RDR Bouaké, expliquant les raisons de cette destitution, dénoncent entre autres, “une gestion patrimoniale, solitaire, et chaotique” de Ba Karamoko à la tête de ce département important du RDR.

Cependant, pour Aboubacar Peter Diaby, Conseiller spécial du Secrétaire départemental de Bouaké, “on ne peut pas destituer un élu au sein du RDR, à moins de faire une faute grave”.

 

“Quand il y a des pétitions, on les analyse et on règle le problème au sein du RDR”, a-t-il ajouté. Toujours selon le représentant de Ba Karamoko, absent de la ville, un élu au sein du RDR peut être “réprimandé pour faute grave, mais on ne peut pas le destituer”.

Pour sa part, Guefala Soro, Commissaire politique du RDR Belleville, représentant le camp adverse, répondant à la question de la légitimité de cette destitution, a fait remarquer que les résolutions sorties de l’Assemblée générale “sont souveraines et au dessus des autres textes”.

Tôt dans la matinée une vive tension a régné entre les partisans de Ba Karamoko et d’autres militants du RDR Bouaké, chaque camp voulant tenir séparément des réunions dans les locaux du siège.

Finalement les militants hostiles à la gestion du secrétaire Ba Karamoko, ont jugé utile de dresser des abris à la porte d’entrée du siège et y ont tenu une AG, au terme de laquelle, ils ont procédé à la destitution de Ba Karamoko, le secrétaire départemental du RDR Bouaké.

CK/ls/APA

Source: APA

11:28 Écrit par Lavane Murphy dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.