topblog Ivoire blogs

mercredi, 01 avril 2015

Présidentielles au Nigeria Goodluck tombe ! Dramane Ouattara perd un autre boulon

images.jpg

Selon des informations en provenance du Nigeria et confirmées par plusieurs sources, Goodluck Jonathan vient de reconnaître sa défaite en envoyant un message de félicitation à son challenger élu, Muhammadu Buhari. Ce qui était à l’état de supputation est désormais une réalité au Nigeria, première puissance économique d’Afrique de l’Ouest. Avec ce résultat, on pourrait dire que le tonnerre a grondé à Lagos et c’est Abidjan qui tremble en ce moment. Goodluck Jonathan, soutien indéfectible d’Alassane Ouattara lors de la crise postélectorale de 2010 / 2011, n’a pu rééditer l’exploit de 2011 de se faire réélire. Il était pourtant sûr de sa victoire. C’est un maillon essentiel des réseaux pro-Ouattara qui quitte ainsi la scène. Comme ce fut le cas de Nicolas Sarkozy, Abdoulaye Wade et récemment Blaise Compaoré du Burkina Faso. Goodluck aura joué son va-tout dans l’avènement de Ouattara avec son soutien diplomatique et même militaire. L’on se souvient encore de son activisme au sein de la Cedeao pour la défense de son poulain contre Laurent Gbagbo. Il a effectué une visite officielle à Abidjan le 1er mars 2013 dans le cadre du renforcement de la coopération entre les deux Etats.
Ces dernières années, Goodluck Jonathan était fortement critiqué par une bonne frange de ses concitoyens pour la corruption qui gangrène le Nigeria et face à laquelle il était pratiquement impuissant. Autre dossier qui a écorné son image, la lutte contre Boko Haram. Pour bon nombre de Nigérians, leur président montrait peu de fermeté face à la secte islamique qui multipliait attentats et rapts. On se souvient de l’enlèvement de 223 jeunes lycéennes en 2014 jusque-là introuvables. Certains n’hésitaient pas à accuser des cadres proches du président d’être de mèche avec les islamistes radicaux.
Est-ce une prémonition ? Ouattara qui met en jeu son fauteuil en octobre 2015 misait fortement sur la réélection de son homologue Goodluck car il est toujours important d’avoir des soutiens extérieurs, au regard du contexte ivoirien. Malheureusement, le verdict est favorable à Buhari, le rival de Jonathan qui se présentait pour la quatrième fois après 2003, 2007 et 2011. Il est accrédité de 53,24 % des suffrages selon des résultats provisoires. Certainement, la diplomatie va jouer entre le nouveau pouvoir d’Abuja et le régime Ouattara. Mais ses supporters pour masquer leur désillusion, campe plutôt sur l’acceptation des résultats des urnes par Goodluck comme pour stigmatiser encore Laurent Gbagbo.

SD

11:38 Écrit par Lavane Murphy dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Commentaires

gloire au seigneur §

Écrit par : Dorette | jeudi, 02 avril 2015

Les commentaires sont fermés.