topblog Ivoire blogs

jeudi, 26 mars 2015

Le Courrier du Mercredi à son Altesse : flagrant délit "d’Adoration sur RDR1"!

7611972-11758315.jpg

L'honneur est revenu à vous, Majesté, pour vos annonces de campagne. Le besoin de communiquer et de s’attirer de la sympathie est si important à sept mois de la présidentielle, que pour cette fois, vous avez lâché du lest. Le pont de Jacqueville ne sera pas payant, son passage sera gratuit. Le banquier a osé pour une fois ! Lui, le capitaliste, qui ne sait faire du social a accepté d’offrir gracieusement ce pont aux populations de Jacqueville. Elan de générosité ou simple calcul de politicien. 


Je serais partant pour la deuxième option. Ces populations de Jacqueville, malgré la présence de la grande chancelière à vos côtés, vous sont réfractaires depuis bien de lustres. Coup double ! Le pont portera le nom d’un illustre fils de la région, Philippe Grégoire Yacé et il sera gratuit. Ce lobbying intense, a pour seul objectif d’engranger quelques voix en octobre prochain. 

Avions-nous besoin de prétendre à pareil échange-marchandise, pour des populations victimes d’une grosse injustice de la part de l’Etat ? En 1950, la percée du canal de Vridi pour la réalisation du port d’Abidjan, a séparé Jacqueville du reste du continent. Le chantage des politiques sur ces populations a duré au moins 65ans. Ce disque est désormais rayé, Jacqueville a son pont et l’Etat lui doit davantage. 

Toutefois, avant la virée sur Jacqueville, vous avez accueilli pendant 48 heures, une conférence internationale sur l’Emergence de l’Afrique, les 18 et 19 mars 2015. Par expérience, je retiens que ce genre de séminaires ou conférences n’existent que pour justifier des budgets. Au final qu’est-ce qu’on en retient ? Rien à vrai dire. 

L’Emergence telle que vous la concevez pour l’horizon 2020, est du déjà vu dans ce royaume. Les vingt premières années de l’Indépendance (1960 à 1980), seront pour nos pères et mères des années fastes. La raison, le couple magique café-cacao rapportait tellement de devises, que feu le Bélier de Yamoussoukro avait presque réalisé tous ses fantasmes, les grands travaux. Mais quand intervint la chute brutale des cours mondiaux du café et du cacao, notre économie s’est effondrée, agonisant même au passage. Je le dis pour simplement vous rappeler que l’idylle que vous vivez en ce moment, idylle dans laquelle vous nous embarquez tous, n’a rien de différent de ce qui s’est passé des années en arrière. 

Votre Emergence 2020, repose sur des fondements encore trop fragiles. Nous avons certes les matières premières, sauf qu’il faut passer désormais à l’étape d’industrialisation. C’est à ce prix que vous nous mettrez tous à l’abri. Imaginez un seul instant que les cours des matières premières périclitent à nouveau. Vous nous aurez endettés certainement à vie. C’est bien d’inviter vos pairs présidents et autres sommités à Abidjan, il serait encore mieux de parler au nom de l’Afrique le langage de l’industrialisation. L’Emergence doit cesser d’être un discours politique aux relents parfois propagandistes. 

Parlant de propagande, Amadou Soumahoro a demandé au clan de communiquer largement sur votre candidature. Hélas ! Joignant le verbe à l’action, la campagne a débuté sur la télévision nationale RDR1, la télévision de tous vos sujets. Dimanche, jour de votre investiture par votre parti, le cadre du Palais des Sports s’est avéré insuffisant pour la « démonstration de force », il aurait fallu prendre notre télévision en otage afin que tous s’en aperçoive. Du journal de 13h à celui de 20h, les « adorateurs » ont « adoré ». Résolument, la RTI sera toujours un media au service d’un public et non du public. Et pourtant, on avait accusé « Laurent » de sa main mise sur les médias d’Etat. L’histoire est récente et nous en sommes tous témoins. 

Mais il ne fallait pas s’énerver devant le petit écran, j’attendais de voir votre entrée triomphale dans cette enceinte. Non ! Vous ne viendrez pas. Notre Altesse prend désormais une certaine distance avec ses militants. Normal ! Dans l’impossibilité de tenir vos promesses, de récompenser tout ce monde qui a donné de son sang et de sa sueur, vous avez optez pour la discrétion. Il ne vous reste plus qu’à démissionner de la tête de votre parti, comme l’exige la constitution. Curieusement, cette idée vous la réfutez. De quoi avez-vous peur ? 

Je garde toute de même, un beau souvenir de ce congrès qui n’a fait aucun clin d’œil à l’allié PDCI. Je garde le souvenir de cet expert indépendant de la CPI, arborant fièrement sa toge à l’effigie du Rassemblement des Républicains, RDR. L’expert indépendant, le Zoro de la justice a-t-il encore sa crédibilité intacte ? 

Je le saurai dans votre prochaine réponse. 

Votre Altesse, avant de conclure, vous avez procédé hier à des nominations. Il y en a une qui m’intéresse particulièrement, celle de Paul Siméon Ahouanan. Sur les cendres de la CDVR de Banny, est née la CONANRIV, Commission Nationale pour la Réconciliation et l’Indemnisation des Victimes. L’Archevêque Paul Siméon est reconnu pour son verbe acerbe et franc. Allez-vous accepter de le laisser aller jusqu’au bout de sa mission ? En espérant, qu’il ne soit pas mis en minorité comme Francis Wodié, je vous souhaite bon séjour en Turquie. 

Mercredi prochain, un autre jour ! 

Jo Winner Saraka 
jowinnerr@gmail.com

11:18 Écrit par Lavane Murphy dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.