topblog Ivoire blogs

lundi, 23 mars 2015

Côte d'Ivoire: Banny-Soro, la guerre est déclarée

soro-banny-300x178.jpg

Banny – Soro, la guerre est déclarée : Banny accuse Soro de crimes et de casses de la BCEAO « Soro devrait chercher à répondre de ses crimes et de ses casses à la BCEAO »

 

 En visite à Londres où il a rencontré les membres du groupe de réflexion et d’appui aux actions du PDCI-RDA, Charles Konan Banny a apporté une réplique en règle aux accusations de Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale, qui a moqué ses ambitions présidentielles comme si le fauteuil présidentiel était une chasse gardée, uniquement réservée à une catégorie de personnes. 

« Hommes politiques, faites très attention. Ce n’est parce qu’on vous applaudi que vous allez penser que vous avez un destin présidentiel. Ce n’est pas parce que dans un meeting, on t’applaudi que tu vas dire que tu peux diriger la Côte d’Ivoire. Pour diriger un pays, il faut y travailler mais, il y a une part de divinité », a dit Soro au cours d’un meeting en faveur de Ouattara. 

Sans le nommer, l’ex-Premier ministre et ex-président de la Commission vérité réconciliation et paix, a répondu à Guillaume Soro : « Mais hélas ! Voyez-vous, certains de mes compatriotes pensent que le fauteuil présidentiel reste leur chasse gardée ». 

Banny a poursuivi : «Je ne m’abaisserai pas à répondre aux propos malveillants de certains individus qui gagneraient plutôt à s’expliquer sur leurs différents crimes depuis le début de cette crise qu’a connu notre pays. Les ivoiriens doivent se faire à nouveau confiance, ils doivent réapprendre à se connaitre de sorte à vivre ensemble dans leur pays ». 

Le candidat déclaré à l’élection présidentielle a également prôné l’union et le rassemblement qui selon lui est la priorité des priorités pour mettre fin à la crise post-électorale sans précédent qui déchire la Côte d’Ivoire depuis plus d’une décennie, tout en se posant la question de savoir à qui profite les crimes de sang et les crimes économiques jamais élucidés en Côte d'Ivoire: «La crise ivoirienne a causé d’énormes dégâts matériels et des pertes multiformes. 

L’on a assisté impuissant à la destruction de biens publics et privés, des pertes en vies humaines partout, à travers tout le territoire. Nul n’a été épargné. Les ivoiriens continuent de se poser les mêmes questions. Qui en sont les vrais commanditaires ? A quand une justice équitable pour tous ces crimes ? Les ivoiriens se demandent toujours à qui profitent les crimes de sang et les crimes économiques qui ne sont pas encore élucidés», dira l'ex-président de la CDVR. 

Charles Konan Banny a enfin directement accusé Guillaume Soro de crimes de sang et de crimes économiques portant sur les casses de la BCEAO : « L’on aimerait avoir dans le box des accusés, les auteurs des casses et effractions des succursales de la BCEAO en Côte d’Ivoire pendant cette même crise. D’ailleurs, tous les pays membres de cette importante banque ouest-africaine attendent avec intérêt la conduite de l’enquête y afférant », a déclaré l’ex-Gouverneur de la BCEAO. 

http://www.afrik53.com/Banny-Soro-la-guerre-est-declaree_a21146.html

10:31 Écrit par Lavane Murphy dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.