topblog Ivoire blogs

mercredi, 18 mars 2015

Côte d’Ivoire:Sangaré, président intérimaire du FPI salue la « confiance » placée en lui

11045345_677845705657405_8560184811643908693_o

Abou Drahamane Sangaré, un cadre du parti de Gbagbo, désigné président intérimaire par un Comité central controversé, s’est félicité mardi de la « marque de confiance » placée en lui, lors d’une rencontre à Abidjan avec des enseignants, membres de la formation politique.

« Quelles que soient les décisions du congrès, il faut quelqu’un qui puisse diriger » le parti, a dit Abou Drahamane Sangaré, ajoutant que la présidence par intérim qu’il assure est une « marque de confiance ».

M. Sangaré a été désigné le 5 mars 2015 comme « président par intérim » du Front populaire ivoirien (Fpi, opposition), le parti de Laurent Gbagbo, par un Comité central, organe de décision de la formation politique.

Pour Affi N’guessan, qui réclame le poste de président statutaire du Fpi, la tenue de ce Comité central est « illégale », car cette instance est convoquée par le secrétariat général et présidée par le président du parti, une disposition qui n’a pas été respectée.

« Les militants reconnaîtront celui qui porte les valeurs du Fpi », a dit Sangaré, les invitant à prendre part au « combat pour la libération de Gbagbo », en détention à La Haye.

« Je vais me battre pour qu’il y ait une vaste union autour » du parti, a lancé M. Sangaré aux enseignants du primaire, qu’il a reçu dans la matinée, les appelant à « être des sentinelles sur le chemin ».

Devant une vingtaine d’enseignants du supérieur, qu’il a rencontré à la Fondation Memel Fotê dans l’après-midi, M. Sangaré a déclaré qu’ »être Gbagbo ou rien est une décoration », leur demandant d’être « fier d’être membres du Fpi ».

M. Gbagbo « n’est pas un nom, c’est un comportement, un idéal des valeurs », a poursuivi Abou Drahamane Sangaré.

« Nous combattrons Affi », a affirmé pour sa part Dedi Sery, porte-prole des enseignants du supérieur, qualifiant l’ex-Premier ministre de « colabo » du pouvoir, avant d’assurer du « soutien indéfectible » de cette corporation à M. Sangaré.

Une citation en référé a été portée contre Abou Drahamane Sangaré, et Alphonse Douati et d’autres cadres du parti, afin qu’ils arrêtent de se prévaloir des titres de président et de secrétaire général du Fpi. IIs sont convoqués au tribunal vendredi.

Par Patrice Allégbé

Alerte info

10:56 Écrit par Lavane Murphy dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.