Je sais, à vouloir encore et toujours mettre en évidence les outrances d’un Lieberman ou d’un Netanyahou, on enfonce des portes ouvertes. Plus grand monde n’est dupe de ce que la ‘’seule démocratie » du Moyen-Orient est une de ces démocraties qui depuis des décennies élit des extrémistes fascisants, devenus au fil du temps de vrais fascistes. Ce qui est une circonstance aggravante. Car entre un peuple qui subit le totalitarisme, comme par exemple disons les Grecs ou les Argentins en des temps espérons révolus, et une nation qui se donne démocratiquement des dirigeants criminels, hein, pas besoin d’examen : les taches de nazisme subsistent sur le sionisme, malgré les nombreux lavages de cerveau qu’active sans relais la presse subsidiée.

Donc voilà que ce Lieberman, reçu dans toutes les démocraties du monde libre, s’égare dans des considérations un peu spontanées : « Il faut décapiter tous les Arabes qui ne sont pas fidèles à Israël »

Rien de bien grave nous diront les ténors politiques du monde libre. Ni le propos ni la forme, car il ajoute : ‘’devraient être décapités à la hache’’

Sans doute une boutade. Ceci ne devrait aucunement perturber l’ordre de nos sociétés, dont Israël est l’allié et le support, l’allié pour lequel certains de nos dirigeants aiment évoquer « une amitié éternelle ». Car ils ont compris que la préservation et la défense de nos vraies valeurs sont entre les mains de gens comme Lieberman. Lequel a compris que l’outrance, la victimisation, les guerres et les destructions constituent le meilleur service qu’ils puissent rendre au peuple juif victime de la barbarie. Des autres, bien sûr.

http://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/...

Pas besoin de préciser que la chaine de télé qui diffuse ces appels au meurtre appartient à Patrick Drahi, excellent citoyen français. A ne pas confondre avec Dieudonné, célèbre pour son apologie du terrorisme…

Mufasa