topblog Ivoire blogs

mardi, 03 mars 2015

Côte d'Ivoire / Education nationale: Plusieurs écoles ferment pour motif de grève: le régime de Dramane Ouattara y est pour quelque chose

Education nationale- Plusieurs écoles ferment pour motif de grève: L'Etat y est pour quelque chose

Plusieurs écoles sont fermées dans diverses localités en raison d’un arrêt de cours observé par les professeurs répondant à l’appel de leur syndicat pour protester contre le non paiement des effets financiers des avancements.

Depuis hier lundi, les professeurs des lycées et collèges observent trois jours de grève pour protester contre le non paiement des effets financiers du déblocage des avancements indiciaires à la fin du mois de janvier 2015 et le non paiement du stock des arriérés dus aux effets financiers du reclassement et de la bonification indiciaire.

Le mot d’ordre de grève signé par 14 syndicats du secteur éducation formation invite leurs membres à « s’abstenir de toute activité professionnelle pendant ces trois jours et à respecter scrupuleusement ce mot d’ordre », indique-t-on.

A Toumodi, dans le centre du pays, dès 8 heures les cours ont été arrêtés au lycée camille Alliali et les élèves sont rentrés chez eux.
Quelques heures plus tard ce fut le cas du lycée Moderne où par contre les cours se sont déroulés presque normalement, car seulement une poignée d’enseignants étaient absents.

A Sikensi, dans le sud du pays, les élèves du Lycée Municipal de Sikensi qui, comme d’habitude se sont rendus tôt dans leur école pour recevoir les cours, ont du rebrousser chemin du fait de l’absence des professeurs dans les salles de classes et celle des éducateurs, inspecteurs d’orientation et d’éducation dans leurs bureaux.

Les grévistes ont mis en place avant 7 heures un piquet de grève dans la cour de l’école à proximité du portail de l’établissement, a-t-on constaté.

En revanche, les établissements primaires du département de Sikensi n’ont pas été perturbés par le mouvement de grève. Les représentants syndicaux de la localité, issus du Mouvement des instituteurs pour la défense de leurs droits (Midd) et du Réseau des instituteurs de Côte d’Ivoire(Rici), ont signalé que leurs responsables sont toujours en négociation avec le gouvernement au sujet des mêmes revendications.

Dans la ville de Tiébissou également dans le centre du pays, le mot d’ordre de grève est suivi. Après l'arrêt des cours dans le seul lycée public de la ville, le lycée Coffi Gadeau, les élèves du seul lycée public, ont réussi sans difficulté et à coups de sifflet à déloger les élèves des écoles privées dont l'essentiel des enseignants sont ceux dudit lycée. Ainsi vers 09 heures, le lycée Coffi Gadeau et tous les établissements privés de la ville ont été fermés, et ce, pour trois jours.

SourceAIP

16:49 Écrit par Lavane Murphy dans Film | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.