topblog Ivoire blogs

mardi, 24 février 2015

SCANDALE/PRÉSIDENTIELLES 2015: DRAMANE OUATTARA DONNE L'ORDRE AUX DÉPUTÉS DE CHANGER LA CONSTITUTION. L’ASSEMBLÉE NATIONALE CONVOQUÉE EN SESSION EXTRAORDINAIRE.

3.jpg

Ouattara donne l'ordre aux députés de changer la Constitution. L’Assemblée nationale convoquée en session extraordinaire.

Le chef de l'Etat Alassane Ouattara, vient de donner l'ordre aux députés de modifier l'article 35 de la constitution afin de résoudre son problème d'inéligiblité, comme le rapporte notre confrère L'Inter de ce jour.

L’information qui circulait sous cape depuis quelque temps, est devenue réalité. L’Assemblée nationale vient d'être convoquée en session extraordinaire à cet effet.

 

Le chef de l’État, toujours selon notre confrère, a saisi l’Assemblée nationale pour statuer sur des dispositions de la loi fondamentale ivoirienne. Il s’agit, plus exactement, de l’article 35 de la Constitution portant éligibilité à la présidence de la République.

 

A propos, une session extraordinaire de l’Assemblée nationale vient d’être convoquée prestement. Pendant 15 jours, les députés ivoiriens devront suspendre leurs vacances pour retrouver l’hémicycle. Au cours de la session, qui s’ouvre ce matin, ils auront au nombre des dossiers à analyser, les propositions de modifications de l’article 35 que va certainement leur proposer le ministre de l’Intérieur, la tutelle des élections en Côte d’Ivoire.

 

L’information, donnée par un député, est confirmée par son homologue de Fresco, Zadi Doméné, militant du parti au pouvoir, au cours d’une cérémonie d’installation d’un mouvement de soutien au chef de l’État dans l’ouest de la Côte d’Ivoire. «L’article 35 de la constitution ivoirienne sera retouché», a révélé à son auditoire à Guiglo, l’honorable Doméné, qui relève des dispositions confligènes en ce texte de loi.

Francis Wodié, ex-président du Conseil constitutionnel, limogé, est pourtant formel: « Seul le référendum peut modifier l’article 35 de la Constitution ».

La Côte d'Ivoire, avec cette grave décision du chef de l'Etat de modifier l'article 35 de la constitution pour se maintenir au pouvoir alors qu'il est inéligible, entre à coup sûr dans une zone d'extrême turbulences dont les secousses ne tarderont pas à se faire sentir.

Nous y reviendrons.

 

Patrice Lecomte

 

www.ivoirebusiness.net

16:53 Écrit par Lavane Murphy dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Les commentaires sont fermés.