topblog Ivoire blogs

vendredi, 28 novembre 2014

SORTIE DE CRISE AVANT LE CONGRÈS DU FPI: VOICI CE QUE LA MÉDIATION PROPOSE À AFFI N’GUESSAN, SINON…

14.jpg

La crise qui secoue le FPI à l’approche du congrès va-t-elle connaître un dénouement heureux ? Une médiation est née pour un consensus politique.

L’arrivée du Docteur Assoa Adou à Abidjan après plusieurs années passées en exil n’est pas fortuite. Membre fondateur du FPI, Assoa Adou conduit en ce moment une médiation pour rapprocher les positions afin d’éviter une seconde implosion du parti après le départ de Mamadou Koulibaly. Une réunion de crise s’est tenue avant-hier entre les différents protagonistes. Et selon notre source la médiation propose une feuille de route dont la teneur est la suivante. Le congrès qui va se tenir en décembre prochain va plébisciter Laurent Gbagbo en qualité de candidat unique. Ce qui suppose que Pascal Affi N’guessan devra retirer sa candidature au profit du leader charismatique du Front Populaire Ivoirien. Laurent Gbagbo selon notre informateur devra déléguer ses pouvoirs à Pascal Affi N’guessan pour la gestion quotidienne du Parti. Et cela avec une feuille de route et un cahier de charges que ce dernier devra respecter scrupuleusement. En un mot, c’est un poste de président délégué que les médiateurs proposent à Affi . Cette première rencontre a accouché d’une souris. Les proches de Pascal Affi N’guessan rejettent cette proposition au motif qu’elle ne donne pas plein pouvoir à leur leader de tenir les leviers du parti. Assoa Adou a décidé de convoquer une autre rencontre tout en exigeant un délai de réflexion aux différentes parties. Cette médiation va consacrer une voie de sortie honorable pour Pascal Affi N’guessan.

 

Le Comité de contrôle vient de valider la candidature de Laurent Gbagbo malgré les réserves émises par le clan Affi. Plus de 96 fédérations soutiennent la candidature du père fondateur du Fpi. Ce qui assure une victoire certaine à Laurent Gbagbo et cette main tendue du docteur Assoa Adou est une bouée de sauvetage que le clan Affi devra accepter. C’est faire preuve de réalisme politique.

 

Yves KUYO

16:50 Écrit par Lavane Murphy dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

LA NOUVELLE CHAMBRE DES COMPTES À OUATTARA: ON NE DEVIENT PAS UN PAYS ÉMERGENT «DANS LA BOUCHE»

2.jpg

Ironie du sort. C’est le tout nouveau président de la Chambre des Comptes nommé par décret présidentiel, Canvally Diomandé, installé solennellement dans ses nouvelles fonctions, lundi dernier ( Cocody-hôtel communal), qui porte l’estocade à la politique démagogique d’Alassane ouattara, relative au fameux slogan baptisé « Côte d’Ivoire émergente à l’horizon2020 ».

Pour le président de la Chambre des Comptes, qui animait une conférence articulée autour du thème: «la contribution de la Cour Suprême à l’émergence de la Côte d’Ivoire en 2020, le rôle spécifique de la Chambre des Comptes », on ne devient pas un pays émergent par hasard ou sur papier, ou comme dirait l’autre, «dans la bouche». Mais, bien des critères sont à remplir pour avoir ce statut.

 

Disséquant son exposé inaugural de l’audience solennelle de rentrée judiciaire de la Cour Suprême, le conférencier a montré que l’ambition du chef de l’état est illusoire. Tant les critères consacrant un pays émergent, énumérés par le magistrat économiste, ne collent pas à la Côte d’ivoire. «Les spécialistes s’accordent sur les trois critères suivants pour désigner un pays comme émergent : premièrement, une forte croissance économique, au moins 7 % pendant une longue période.

 

Deuxièmement, cette forte croissance doit être inclusive, c’est-à-dire qu’elle doit profiter à une proportion significative de la population. Enfin, le pays doit participer au système productif mondial, cela veut dire que la Côte d’Ivoire doit réussir à attirer les investisseurs étrangers, en particulier les entreprises multinationales, pour y implanter des filiales et produire dans notre pays, permettant ainsi d’intégrer celui-ci aux échanges mondiaux », a égrené le conférencier. On le voit bien, entre ces critères et les objectifs visés par la Côte d’ivoire, il y a un gap. Même si le conférencier note que le taux de croissance va s’établir à au moins 10% dès 2015.

 

In Notre Voie

15:03 Écrit par Lavane Murphy dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

CÔTE D’IVOIRE : MEMBRE INFLUENT DE L’EX-RÉBELLION, SHÉRIF OUSMANE A-T-IL PERDU SES DEUX JAMBES EN MISSION AU MALI?

10.jpg

Où est passé l’ex-membre de l’ex-rébellion, Shérif Ousmane ? Une question que la plupart des ivoiriens se posent. Membre influent de l’ex-rébellion, Shérif Ousmane a été nommé Commandant au groupement de la sécurité présidentielle après la prise du pouvoir de son mentor Alassane Ouatarra. Depuis plusieurs mois l’homme est devenu discret. Selon un officier des forces républicaines de Côte d’Ivoire qui a requis l’anonymat, Shérif Ousmane aurait de véritables problèmes de santé. Selon notre informateur, Shérif Ousmane a été envoyé en mission au Mali avec ses éléments pour déloger la junte militaire qui a renversé le président Toumani Touré au moment où Ouattara assurait la présidence de la CEDEAO. Shérif Ousmane est donc allé au front pour mettre au pas une junte militaire en posture de défiance à Alassane Ouatarra. Une mission qui lui aurait été fatale. Notre source précise que « Shérif Ousmane a perdu l’usage de ses deux jambes » et l’homme se déplacerait en ce moment avec des béquilles. Retranché dans une villa à Cocody ABATA, Shérif Ousmane ne fait plus d’apparition publique.

 

Catherine Allouyou

14:55 Écrit par Lavane Murphy dans Blog | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg