topblog Ivoire blogs

samedi, 30 août 2014

CÔTE D’IVOIRE/CONSOMMATION DE LA DROGUE À SOUBRÉ: LA MILICE PRO-OUATTARA BAT LE RECORD

4.jpg

La consommation des drogues dans les fumoirs de Soubré présente un visage singulier. Dans un mémoire de recherche de master i en Criminologie,présenté récemment à l’université d’abidjan Cocody, l’impétrant, ezéchiel yédagne agnéro, a apporté un éclairage nouveau sur les manifestations du phénomène.

a en croire les informations recueillies par l’impétrant auprès du commandant de brigade de la gendarmerie de Soubré, la consommation de drogues dans ladite localité a toujours existé dans des proportions négligeables. Cette consommation a toutefois pris de l’ampleur avec la crise qu’a connue le pays et l’avènement du coupé-décalé, un rythme musical urbain. L’impétrant révèle en outre que le phénomène s’est développé un peu plus après la crise postélectorale,surtout avec l’installation des éléments des forces républicaines de Côte d’ivoire (frci). « Avant la crise, la consommation était rare, mais avec la crise que nous avons connue, la consommation a augmenté et le nombre de fumoirs aussi, à cause des éléments Frci qui en sont de gros consommateurs », a recueilli l’impétrant d’un anonyme.

Ce qui amène l’impétrant à conclure que « la crise a joué un rôle primordial dans l’explosion de la consommation de la drogue dans la ville de Soubré ». Selon les enquêtes de yédagne agnéro, le cannabis et le chanvre indien, appelés communément “herbe“, sont les deux types de drogues consommées à Soubré par une population de tous genres, en proie au désoeuvrement et aux difficultés existentielles.il précise que cette drogue écrasée et enroulée dans un papier spécial est fumée sous forme de cigarette dans des fumoirs traditionnels que sont (les maisons inachevées aux alentours des maquis et bars) et dans des fumoirs mobiles qui sont le fait des apprentis chauffeurs, des mécaniciens et certains chauffeurs.

La rue princesse de Soubré, les écoles et la devanture de l’hôpital général sont également des lieux de consommation. « Les quartiers réputés sont “Irebougou“(un sous quartier de Dallas au centre de Soubré), le quartier appelé “Château“, l’école primaire du quartier “Résidentiel“, le quartier Hôpital,l’abattoir de “Kennedy“. Cette drogue produite en partie dans la localité est vendue à détail entre 300 et 500 francs Cfa,en fonction de la qualité, de la quantité et du risque », a relevé l’investigateur. a l’en croire, l’abondance de la drogue, la complicité des autorités répressives (facteurs exogènes) le suivisme, la curiosité, l’ignorance et les propriétés des drogues (produits dopants et relaxants),sont autant de facteurs explicatifs de la consommation de la drogue dans la ville de Soubré. Pour ce qui est de la route de la drogue, l’impétrant soutient qu’il y a une production locale et une internationale (ghana et Libéria). « Selon la police forestière et la gendarmerie,il existe des plantations de drogue, mais leurs éléments n’ont pas eu l’occasion de mettre la main sur les producteurs. Cette drogue est produite au milieu des plantations de café-cacao et autres produits vivriers par les paysans eux-mêmes. Pour ce qui est de la voie internationale, les frontières étant poreuses, il n’y a aucun mal à les traverser. Du Libéria, la drogue passe par Tabou, transite par San-Pedro et arrive à Soubré. Quand elle vient du Ghana, c’est par bateau qu’elle arrive au port de San-Pédro avant de finir sa course à Soubré. Il y a une certaine quantité qui vient de la capitale abidjanaise »,nous rapporte l’impétrant

 

 

12:27 Écrit par Lavane Murphy dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

CÔTE D’IVOIRE: LIA GBALÉ MILITANT DU FPI AGRESSÉ PAR LA MILICE D’ALASSANE DRAMANE OUATTARA

3.jpg

Lia gbalé, militant du fpi,président de la coordination fpi de Saïoua, a failli trouver la mort, hier, aux mains des militants rdr. Ces derniers l’ont battu et tenté de lui tordre le cou. Joint par téléphone,Lia gbalé , dans une voix à peine audible, a affirmé qu’il était agressé au niveau du supermarché orca Déco à la riviera 3 (abidjan). au moment où il s’apprêtait à emprunter un « gbaka » (mini-car de transport en commun) pour se rendre à la riviéra 2 puis à l’ex-Qg de campagne du président gbagbo à attoban,il a été pris à partie par quatre individus dont une femme.

« C’est la famille Samaké qui a voulu me tuer en me présentant pour un milicien.Quand ils ont commencé à me battre, les chauffeurs de gbaka sont venus en renfort à mes bourreaux sous prétexte que je suis un milicien », accuse la victime. « Je leur ai dit que je ne suis pas un milicien, mais un militant du Fpi ayant fait la campagne de Gbagbo »,s’est-il défendu au commissariat où il a été conduit avant d’être remis en liberté par la Police. Lia gbalé était un agent de La Poste de Côte d’ivoire qui vivait dans sa maison à yopougon. militant du fpi, il a été obligé de fuir la commune pour éviter d’être tué par les milices armées pro ouattara pendant la crise post électorale. Craignant toujours pour sa vie, il ne peut pas retourner à yopougon où sa maison est actuellement occupée par des miliciens pro-ouattara.

 

===========

En Anglais

===========

COTE D'IVOIRE: LIA GBALÉ ACTIVIST ATTACKED BY THE REIT MILITIA OF ALASSANE DRAMANE OUATTARA 

 

Lia gbalé, activist fpi, president of the fpi coordination Saïoua, almost being killed yesterday at the hands of RDR militants. The latter beat him and tried to wring his neck. Reached by telephone, Lia gbalé in a barely audible voice, said he was assaulted at the supermarket orca Deco Riviera 3 (Abidjan). when he was about to take a "Gbaka" (mini-car transit) to get to the Riviera 2 then the former Qg campaign of President Gbagbo to Attoban he was attacked four people including a woman. 

 

"This is the Samaké family that wanted to kill me by presenting me as a milicien.Quand they started beating me, drivers Gbaka have stepped in to my tormentors just because I'm a militia," accuses the victim . "I told them I am not a militia, but a militant FPI has made the campaign Gbagbo" has he defended the police station where he was taken before being released by the Police. Lia gbalé was an agent of the Post Office in Ivory Coast who lived in his house in #yopougon. fpi activist, he was forced to flee the town to avoid being killed by armed militias pro Ouattara during the post-election crisis. Always fearing for his life, he can not return to his house where yopougon is currently held by pro-Ouattara militias.

12:22 Écrit par Lavane Murphy dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

FACEBOOK DEVENUE ARME DE DISSUASION

2.jpg

Quand les USA disent « On ne négocie pas avec les terroristes »elle sait à quoi s'en tenir parce qu'elle est une des plus grande puissance militaire et économique mondiale, Avec l'arme de dissuasion et son droit de veto aux Nations Unis ils peuvent se permettre tous les excès de zèle,,,

 

Quand la Syrie d'Assad exclut de négocier avec les insurgés ou rebelles c'est parce qu'elle a des soutiens en arrière plan notamment la Russie et l’Iran

 

Quand la Russie s'impose au reste du monde occidental sans avoir à craindre les sanctions ,c'est bien parce qu'elle a un soutien en arrière plan appelé le BRIC'S qui est économiquement et militairement plus fort que l'OTAN et et le FMI du monde occidental,,,

 

Alors d'où sort cette expression abusivement appelée « Gbagbo ou Rien » qui n'a de sens que par rapport à celui qui l’emploie et qui en sait les caractéristiques et pourtant limitée dans le temps et masquant des velléités,

C'est encore eux qui disent nous ne discuterons pas avec les rebelles ,nous ne rentrerons pas dans leur CEI,,,Diantre vous comptez sur quoi pour agir de la sorte ou alors votre arme de dissuasion à vous comme les USA,la Russie et certains pays sous parapluie atomique à cause de leurs soutien serait devenue Facebook pour agir ainsi,,,,

Vraiment la crise ivoirienne ne cessera pas de nous surprendre au quotidien avec son corollaire d’invention partant du patriotisme loubard à l'arme de dissuasion version Facebook,

Avec la connexion ,cachée derrière mon clavier je peux insulter Barak Obama et ce n'est pas Affi qui sera à l'abri,

Ivoiriens ivoiriennes ressaisissons-nous au risque de présenter pour ridicule à la face du monde,

Modérons nos actions en les civilisant aux normes qu'impose le microcosme politique mondial dans lequel nous sommes entraînés sans le vouloir 

 

Version en anglais ===============

 

FACEBOOK BECOME WEAPON DISSUASION

 

Of Yvann Murphy

===============

 

When the USA say "We do not negotiate with terrorists," she knows what to expect because it is one of the world's largest economic and military power, with the weapon of deterrence and its veto power at the United Nations they can afford all the excess zealous ,,,

 

When Syria Assad's rule to negotiate with the insurgents or rebels is because it supports overdue plane including Russia and Iran

 

When Russia is essential to the rest of the Western world without fear sanctions, it is because it has support in the background called BRIC'S is economically and militarily stronger than NATO and the IMF the Western world ,,,

 

So where does this phrase wrongly called "Gbagbo or Nothing" which has meaning only in relation to his employer and who knows the characteristics and yet limited in time and hiding tendencies,

It's even the ones who say we will not discuss with the rebels, we will not go in their CIS ,,, deuce you rely on anything to do so or when your deterrent to you as the USA, Russia and some countries under nuclear umbrella because of their support would become Facebook for doing so ,,,,

Really the Ivorian crisis does not stop surprising us every day with its corollary of inventions from the hoodlum patriotism deterrent to release Facebook

With connection, hidden behind my keyboard I can insult Obama and not Affi that will be safe,

Ivorian Ivorian ressaisissons us at risk of having to face the ridicule of the world,

Moderate our actions by civilizing standards imposed by global political microcosm in which we are trained unintentionally

11:46 Écrit par Lavane Murphy dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg