topblog Ivoire blogs

samedi, 31 août 2013

Pour la libération de la Côte d’Ivoire, le Pit s’engage aux côtés du Fpi

La direction du Pit était hier au siege du Fpi pour soutenir les ex prisonniers poltiques et réaffirmé son engagement dans la lutte pour la democratie.
Le parti ivoirien des travailleurs (Pit) conduit par son president Daniel Aka Ahizi est allé hier à la rencontre des ex prisonniers politiques sortis fraichement des goulags du regime Ouattara. Mais au-delà de l’expression de solidarité à Affi N’guessan et ses camarades, la presence du Pit au siege provisoire du Fpi à Cocody-Attoban marque selon son premier responsable, son reengagement politique aux côtés d’un allié naturel de gauche en vue de la bataille pour la restauration de la democratie en Côte d’Ivoire. « Nous sommes un parti de gauche qui entend prendre sa place dans l’opposition sans ambiguité. Le peuple a besoin d’une alternance vraie. La bataille sera rude. Il faut s’armer de courage. En ce qui nous concerne, nous sommes preparés moralement » a indiqué Daniel Aka Ahizi. L’ex ministre des eaux et forêts milite pour la reconstitution de la gauche politique ivoirienne. « La repression est permanente, mais il faut continuer la bataille. Il n’y a que la solidarité qui peut nous donner de la force et la victoire. C’est pourquoi nous sommes heureux que le Fpi se reconstitue et que la gauche se reconstitue » dira le successeur de Francis Wodié qui était entouré des membres de la haute direction de son parti.
Pour sa part, le president du Fpi a salué la demarche des hôtes du jour qui, dira-t-il, montre la fidefilité du Pit à la gauche et à la lutte pour la démocratisation du pays. « Votre demarche apporte une tonalité particulière à nos relations. Elle montre que le Pit est resté fidèle à la lutte et à son histoire. Votre réengagement dans le combat aux côtés des autres membres de la grande famille de la gauche nous donne du baume au cœur et annonce une perspective heureuse pour le changement » s’est rejoui Pascal Affi N’guessan. Le président du Fpi a indiqué que la gauche a plusieurs defis à relever dont la liberation de tous les prisonniers politiques avec en tête le president Laurent Gbagbo, la restauration des libertés confisquées et la reconquête du pouvoir d’Etat.

Jean Khalil Sella

11:30 Écrit par Lavane Murphy dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

vendredi, 30 août 2013

LE GHANA N’EXTRADERA PAS LE PORTE-PAROLE DE GBAGBO VERS LA CÔTE D’IVOIRE

Le Ghana n’extradera pas le porte-parole de Gbagbo vers la Côte d’Ivoire

Un tribunal ghanéen a rejeté vendredi la demande d’extradition de la Côte d’Ivoire concernant Justin Koné Katinan, le porte-parole de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, considérant que les charges retenues contre lui étaient politiques.

Je vais procéder au rejet de la demande d’extradition, a déclaré le juge Aboagye Tanor, mettant fin à une année de bataille juridique. Les charges retenues contre M. Koné Katinan ne peuvent pas être dénuées de motivations politiques, a-t-il précisé.

Arrêté au Ghana en août 2012, M. Koné Katinan est recherché par la Côte d’Ivoire pour crimes économiques durant la sanglante crise post-électorale, qui a fait environ 3.000 morts, déclenchée par le refus de Laurent Gbagbo de céder le pouvoir à son rival Alassane Ouattara, après sa défaite à la présidentielle de novembre 2010.

L’ancien ministre ivoirien du Budget, acteur-clé de l’ère Gbagbo est sous le coup de 20 chefs d’accusation de complot et de vol.

Selon les organisations de défense des droits de l’homme, le régime du président Ouattara a poursuivi des centaines de partisans de M. Gbagbo mais très peu de ses propres partisans pour les crimes commis pendant la crise post-électorale.

M. Gbagbo, qui a été arrêté en avril 2011 à Abidjan, est détenu depuis fin 2011 à La Haye où il doit être jugé par la Cour pénale internationale pour crimes contre l’humanité.

15:48 Écrit par Lavane Murphy dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg

Il y a 50 ans naissait le téléphone rouge


La ligne directe entre les Etats-Unis et la Russie a été mise en place le 30 août 1963 après la crise des missiles de Cuba. Mais la téléphone rouge n'était ni rouge, ni même un téléphone.


De quoi faire tomber un mythe: le célèbre téléphone rouge n'est pas rouge. Et d'autres combinés tentent manifestement d'usurper son identité.

Les relations entre Washington et Moscou ne sont pas au beau fixe: les deux puissances s'affrontent sur la position à adopter face à la crise en Syrie. Hasard du calendrier, il y a 50 ans jour pour jour, le téléphone rouge était mis en service.
Le téléphone rouge, kézako? Une ligne de communication directe entre le Pentagone et le Kremlin, mise en service après l'épisode de la crise des missiles de Cuba en octobre 1962, paroxysme de la Guerre froide: les Etats-Unis et la Russie se sont opposés après que Moscou a pointé des missiles vers l'Oncle Sam depuis l'île de Cuba. Le téléphone rouge représente donc, symboliquement, l'espoir qu'une telle crise diplomatique ne se reproduise plus.
Le 30 août 1963, Khrouchtchev et Kennedy se sont-ils parlé de vive voix avec des combinés rouges? Non. Bien loin des communications d'aujourd'hui, le téléphone rouge était en fait une ligne télégraphique, plus proche du fax que du téléphone. Le comble, c'est qu'il n'était même pas rouge, comme nous le laisse croire le Docteur Folamour de Stanley Kubrick: cette couleur lui a été donnée car il devait répondre à des situations d'urgence. D'ailleurs, aux Etats-Unis, on l'appelle plutôt "hot line", ligne chaude.
Alors, que se sont dit Washington et Moscou? Pour commencer ces toutes nouvelles relations, le premier message envoyé par les Américains a été: "Le rapide renard brun a sauté par dessus le chien parresseux". En anglais, cette phrase permet d'utiliser tous les caractères de l'alphabet latin. A l'image du téléphone rouge, utile et propice à l'imaginaire.

 

11:35 Écrit par Lavane Murphy dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | | Pin it! | | |  del.icio.us | Digg! Digg